Magazine de l’Eté N°1

 Les Cavernes d’Ombreterre présentent :
  « Le Magazine de l’Eté N°1 »
 
 
Préambule

   Ca y est l’été est là depuis le 21 juin.

fille

 

 

 

Alors que les filles commencent à dévoiler leurs charmes par ce temps plus clément,

les Gédéleux sortent péniblement de leur antre, aveuglés par les premiers rayons du soleil.

Rien n’est moins faux.

 Les Gédéleux étant tout d’abord constamment à l’affut

Zype en manque

 

 

et surtout à l’affut de cette agréable luminosité qui va leur permettre d’être fin prêt pour Jour de Plomb et autres tournois.

 A travers ce magazine estival, j’espère pouvoir vous présenter ce que fut mon quotidien dans les sombres profondeurs de ma patrie, à travers l’histoire de feu Games Attitude et surtout de pouvoir faire plus ample connaissance avec ce joyeux petit monde qui peuple le GDL avec la Rubrique « Portrait De », ainsi que je l’espère quelques surprises tout au long de l’été.

 

L’histoire de ma première association : Games Attitude

Acte I : les Origines

 

Avant d’arriver sur les terres abondantes et riches du GDL, laissez-moi vous compter les péripéties de mon existence au sein de mon tout premier club de jeu.

Games Attitude fut fondée en l’an de grâce 2001, dans une petite bourgade de moins de 5000 habitants, à l’ouest de notre monde, par quatre jeunes impétueux, alors insouciants de ce qui les attendaient.

 

Fondateur et Président de GA
Culexus Fondateur et Président de GA
Fondateur et Vice-Président de GA
Drizzt Fondateur et Vice-Président de GA
Fondateur et Trésorier de GA
Animal Fondateur et Trésorier de GA
Fondateur et Secrétaire de GA
Baal Fondateur et Secrétaire de GA

 

Au départ créée afin de pouvoir faire du jeu en réseau le vendredi soir dans un cyberespace, son développement permis d’organiser des LAN le week-end.

lan

Puis, deux ans après, le quatuor décida de lancer deux samedi par mois du jeu de plateau et cartes Magic.

Alors qu’ils se désespéraient de trouver des joueurs réguliers et motivés, un sauveur apparu, l’Amiral Adama.

A travers sa bonne humeur, sa créativité et surtout sa disponibilité, il permit de relancer la partie jeu de plateau durant son bref passage à l’association.

Fan du Seigneur des Anneaux, il réalisa notamment de magnifiques décors que vous pouvez admirer. 

Refuge Elfique
Refuge Elfique
Refuge Elfique
Refuge Elfique
Tour de garde d'Amon Sûl
Tour de garde d'Amon Sûl
Tour de garde d'Amon Sûl
Tour de garde d'Amon Sûl
Escalier de la Moria
Escalier de la Moria
Rempart du Gouffre de Helm
Rempart du Gouffre de Helm
Tour des Nazguls
Tour des Nazguls

 

Mais il ne s’arrêta pas là et poursuivit ses efforts pour nous concocter des décors pour nos campagnes de Mordheim

Oasis de Khemri
Oasis de Khemri
Ruines de Khemri
Ruines de Khemri
Temple de Lustria
Temple de Lustria
Temple de Lustria
Temple de Lustria
Cimetière de l'Empire
Cimetière de l'Empire
Cimetière de l'Empire
Cimetière de l'Empire

 

Mais il ne se contenta pas de ça, il nous prépara également une table de jeu pour des parties de WHK

Décors Urbains
Décors Urbains
Décors urbains
Décors urbains

 

C’est ainsi que nous avons pu faire des parties endiablées sur de superbes tables !

 

                               ***

 

PORTRAIT DE DBGAROU

Pour débuter cette première édition, honneur au plus ancien de l’association, qui a bien voulu sortir de sa retraite pour m’accorder cette interview.

Didier (Dbgarou)

Bonjour Didier, vous avez été le président du GDL jusqu’en 2009. Quand avez-vous pris vos fonctions ? Et pour quelles raisons ?

J’ai pris le poste de président suite à la dissolution du club de l’Office Municipal de la Jeunesse (prédécesseur du GDL) dont j’étais déjà membre du bureau en 1998. A la création du GDL en 2003, on a demandé à celui qui voulait être président de bien vouloir s’avancer d’un pas. Les autres ont tous fait un pas en arrière j’ai été bombardé président.

 

 

Pourquoi n’avoir pas poursuivit un autre mandat en 2010 ?

On m’a supplié de rester, à genou, en larmoyant, mais je n’avais vraiment plus le temps.

Didier ayant dû se défendre afin de se défaire de ses partisans
Didier ayant dû se défendre afin de se défaire de ses partisans

 

Des rumeurs disent que l’actuel président aurait exercé des pressions afin de se faire élire, sur les éventuels candidats et sur les votants en les menaçants de rondelles ?!, est ce vrai ?

Après s’être tortillé quelques instants sur son siège. Didier nia tout en bloc et refusa de continuer plus en avant sur ce sujet. Visiblement il craint pour sa sécurité !

 

Voici comment nous est présenté officiellement la passation de pouvoir, mais vous pouvez remarquer le petit rictus crispé de Didier lorsque Scampi lui broye la main
Image officielle de la passation de pouvoir entre Scampi et Didier, mais on peut apercevoir le rictus de douleur de Didier alors que Scampi lui broye la main

 

Didier depuis quand êtes vous au GDL ? Et qu’est ce que qui vous a poussé à y entrer ?

Je suis au GDL depuis sa création mais je suis arrivé à l’OMJ vers 1991. Un déménagement sur Paris me fit rechercher de nouveaux joueurs pour du Wargames et du jeu de rôle.

Didier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment était ce à l’époque ?

Ce n’était pas dans le bâtiment actuel mais dans une salle polyvalente. Il y avait beaucoup de passage, 35 à 40 membres (80 si on compte les membres ponctuels). Il y avait différentes activités.

 

Dites-moi d’où vous vient ce pseudo Dbgarou ?

Serait ce suite à la morsure d’un animal qui vous aurait radicalement changé ? Ou une pilosité hors normes peut être ? J’ai d’ailleurs cru comprendre à ce propos, qu’à la suite d’une partie rôlistique, ce trait physique était ressorti ? Dites nous en un peu plus s’il vous plait ?

C’est une coïncidence malencontreuse et fortuite, je ne souhaite pas m’étaler sur cette horrible soirée.

Mon pseudo n’a rien à voir avec les poils, c’est à l’armée qu’on m’a donné le surnom de garou.

Sans doute sa voie légendaire lors de certaines soirées au clair de lune, et qu’il poussait le cri : Ahooooooooooouuuu, qui donna garou !

Le Db vient des premières lettres de mon prénom et nom de famille ce qui donna Dbgarou.

 

GDL est une association de joueurs en tout genre, je dirais même de toute fourrure si vous me pardonnez l’expression, quelles sont vos passions dans ce domaine ?

J’ai en fait beaucoup de jeu et beaucoup de figurines encore à peindre.

Je fais du BloodBowl, Mordheim, Warhammer Battle, Warhammer 40.000, Battlefeet Gothic, Lotow, Golgo, Inquisitor, Aeronef, Space Hulk, Incursion…

Mais mon jeu préféré demeure Lotow pour son ambiance et la période du jeu.

Il m’arrive également de mouler grâce aux conseils de Racleg

Racleg: "Mais non c'est pas là qu'il faut la mettre la pate !"
Racleg: "Mais non c'est pas là qu'il faut la mettre la pate !"

 

Vous êtes désormais connu pour être le spécialiste décors, notamment à grande échelle, telle la forteresse. Certains détracteurs disent que vous ne les finissez jamais, de la jalousie selon vous ?

C’est à mon avis effectivement de la pure jalousie. C’est vil, petit et mesquin.

Bon j’avoue, il me reste deux trois trucs à peaufiner sur mes décors mais sinon ils sont presque, quasi, tous tout le temps terminé. Ah tiens d’ailleurs, ca me fait penser qu’il faut que je finisse mon saloon pour Lotow. Euh… enfin de la calomnie quoi !

Forteresse en cours de construction (derrière Zype)
Forteresse en cours de construction (derrière Zype)

 

Un conseil pour les débutants en décors ?

Ne faites pas comme moi, commencez petit !

 

Une dernière question, la lune a-t-elle un impact sur vous ?

Parfois j’ai l’impression que mes poils se hérissent et je sens que je suis moins patient, je suis tout fou et j’ai des envies de mordre.

Mode garou
Mode garou

 

 

Un dernier mot ou grognement pour la fin ?

Waf !

 

Très bien, merci beaucoup, c’était Dbgarou, ah mais il vient déjà de détaler à quatre pattes pour satisfaire une envie pressante sur un lampadaire.

C’était Drizzt Sombreplume, à la semaine prochaine !

 

Nulle Part Ailleurs….

BREAKING NEWS !

IVRY EN FETE 2010 :

LE RENDEZ-VOUS DES STARS

ee

Qui eu dit un jour qu’après Cannes, Venise, Sundance ou Sunset Boulevard, Ivry sur Seine deviendrait elle aussi un des hauts lieux du gotha mondial ?

Car des stars il y eues (conjugaison d’Avoir avec le COI placé avant le COD du verbe à gauche en entrant = je tente le coup de l’accorder ) ce week- end à Ivry, et pas qu’un peu. Et pas que pour les autres comme c’est le cas d’habitude. Car oui, Messieurs, Mesdames, au stand du GDL, nous avons accueilli durant un petit quart d’heure une star, on peut le dire.

Peut-être pas le genre de star au statut hollywoodien, non, mais une star nationale, une vraie, ce qui n’est déjà pas mal quand on pense au pourcentage de stars qui pensent au GDL avant de s’endormir.

Chers amis de la poésie, de l’art et du cochon, Olivier Besançenot himself est venu sur notre stand, et figurez-vous que nous avons découvert durant le quart d’heure passé ensembles un hobbyiste. Un vrai.

dd

Passionné de JDR et figuriniste depuis son adolescence ( il a débuté sur des modèles historiques Airfix au 1/32 qu’il convertissait Fantasy ou uchronie), il nous a donné deux ou trois trucs qui feront certainement l’objet d’un article.

De là à voter pour lui… je ne sais pas…

Mais l’homme que nous avons rencontré, l’homme, avec ses craintes, ses doutes et ses fêlures, beau comme un ouvrier kolkhosien sur sa machine agricole, nous a conquis.

Et durant cette brève parenthèse dans le brouhaha du monde, il n’y avait plus ni facteur, ni idéologie, ni haine, ni hiérarchie, mais juste des hobbyistes…tous égaux !

Extrait :

– Olivier….

– Oui, Cafard.

– Que penses-tu de la dernière version du Cénobite de…

( Scampi intervient) – Cénobite… de cheval !!!

– OH-OH-OH ! Scampi…

– AH-AH-AH !…

– IH-IH-IH !…

gg

Sniper Scampi, sniper !

Mais comment dire ?… Il y eu tellement d’autres bons moments que nos rires résonnent encore dans Ivry.

Puis évidemment il parti, non sans nous adresser un dernier geste de la main auquel Scampi répondit du tac au tac malgré notre tentative désespérée pour l’en empêcher….mais Olivier était heureusement déjà loin.

Passé ce moment de grâce, le week-end se déroula non pas comme d’habitude quand je me lève et que je te bouscules comme d’habitude, non, car d’autres surprises nous attendaient.

C’est ainsi que nous avons découvert qu’un Michel-Ange se cachait parmi nous. Un diamant brut que nous pensions morceau de charbon laissa éclater son talent pour nous épater de sa plume. Et question plume, je peux désormais l’affirmer, il s’y connait le Zype.

Regardez avec quelle maîtrise du trait, quel sens de la dynamique, quelle pertinence dans le détail, notre Frazetta à nous a enluminé les ballons décoratif du stand, devenus depuis objets de culte.

bb

John Blanche vient d’ailleurs de nous adresser en recommandé un courrier de remerciements dans lequel il nous convie à le retrouver pour une réception spéciale en notre honneur au « Tribunal de Grande Instance » de Notthingam. Et oui…

Et tandis que l’euphorie retombait peu à peu, un électrochoc final allait nous laisser hagards. Interdits. Comme submergés par trop de sentiments, nos digues émotionnelles furent emportées par un tsunami d’adrénaline. Etait-ce trop pour un seul week-end ? Peut-être…

Alors que nous commencions à plier bagages, à quelques mètres de nous, et sans prévenir, sur la scène centrale, le « ZOULOU BLANC » apparu !

aa

WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!!!!!

S’ensuivit une heure et demie d’un concert inconcevable fait de chants, de danses, de poses tribales, de jambes projetées par-dessus la tête, de claquages aux ischios et peut-être de cols du fémur à moitié fracturés, bon…

…mais bordel, ça reste quand même le « ZOULOU BLANC » quoi… « LE ZOULOU BLANC » !!!

Et ça, c’est Nulle Part Ailleurs qu’à Ivry en Fête !

Prout !

Cafard

A FORCE, A FORCE…

Les productions Wallones  » Beau et Chaud  » présentent :

LE GDL FAIT SON SHOW !

Quoi de neuf sous le soleil ? Rien de bien révolutionnaire, rassurez-vous. Les hommes s’entretuent toujours aux quatre coins du monde avec la même impolitesse, les forêts primaires disparaissent toujours sous les chenilles des bulldozers pour le plus grand bien des enseignes de mobilier de jardin, les pipe-line sous-marins chient toujours leur pétrole dans le cul des oiseaux de mer, la recherche contre le cancer n’en fini pas de chercher, Raymond Domenech souffre toujours de déficience mentale, et Michel Drucker lèche toujours les bottes de ses invités avec la même détermination écoeurante.

Comme quoi, quand une formule marche, pourquoi en changer ?

g

Face a ce déferlement de nouvelles pas fraîches, la direction de l’audiovisuel français a décidé de s’intéresser de près au vrai peuple de France, celui qui se lève tard et se couche tôt, comme le commandant. Ce peuple qui vit pour donner vie à la France. Oui, Monsieur, et même vous là-bas Madame, à la Frââââââânce !

D’ailleurs, que serait-elle la France sans ses millions de petites cellules qui s’agitent en elles, hein ? Que serait-elle ? ( en fait, j’ai pas la réponse, mais c’est juste une formule littéraire qui permet de faire croire que ce que l’on dit est important).

C’est pourquoi, une équipe de télévision spécialement préparée aux investigations en milieu hostile est venue nous rendre visite dans nos locaux du GDL afin de comprendre un peu mieux ce qui se cachait derrière ces mots qui font peur. Ces mots tels que Zhobby, Geek, Nerd, FeP, GFI, PKP ou AC/DC.

i

Sur des images de Franck Ribéry et Zahia , un reportage exclusif de Marc Dorcel et Karen Cheryl pour :

« Enquêtes Exclusivement Exceptionnelles d’Exception« 

Voyage en Geek-land :

de l’autre coté du miroir…

j2

6h 30, Ivry-sur-Seine. Impasse Lautrereste.

Notre informateur nous a donné rendez-vous à l’abri des regards, nombreux ici, et pas toujours bienveillants. Il prend un gros risque en nous parlant, et décide de nous le faire savoir d’entrée. Baissant son pantalon, il nous exhibe son fessier qu’il tente de forcer avec son poing tandis qu’il roule sa langue à l’intérieur de sa joue tout en exécutant un mouvement de va et vient de sa main libre.

Quelle est la signification exacte de cette étrange pantomime ? Peut-être veut il nous faire comprendre que s’il venait à être démasqué, il en prendrait plein le c…. ? Mystère….

A plusieurs rues de là, nous pou…. TZIIIIIIC !….té dans la même sit… BZIIIIIIIT !!!….

h

– Ah non, merde, ca va pas recommencer !!!! C’est encore l’autre blondasse du Vatican qui fait sa crise ? Mais j’ai même pas encore parlé de Gildas ??? –


…BZIT !. BLI-BLI-BLI-BLIIIIII !……. alors que….. TUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!… dans la même...
………

h1

TUUUUUUUUUU !………

– ….Ici le « CIDLCDMTMQVFLPAMAEATLTECM » (comité international de la confrérie des méchants très méchants qui veulent foutre la pâtée au Masqued Avenger et a toutes les tafioles en collants moulants), plus communément appelé P-S-G (Pas Sûr de Gagner)…. nous venons de prendre le contrôle du réseau satellite mondial…. inutile de changer de chaîne ou de taper sur votre poste… AH-AH-AH-AH-AH-AH !…. grâce à notre technologie SVGA Atari 512 ko Galaxian, on fait c’qu’on veut avec nos cheveux ! ..et, heu… MOUHAHAHAHAAAAAAA !!!!…

Ach zo, n’ayez krainteu. Mes zamis et moi ne foulons que fotre….mâleuh.

Mais laizé moi blutôt fous les brésender…. –

f
Terreur des océans et expert en lutte aquatique sans les mains, surnommé aussi « Burnes-Noires » par certaines femmes ou « Captain Castagnettes  » par d’autres, il n’a qu’un credo :  » Les bourses ou le vit ? « 

e

Raide du matin au soir, ne vous laissez pas attendrir par sa facétieuse frimousse. C’est un vrai méchant. Il gerbe, crache, rote et pète à la vitesse de l’éclair, et sa boxe du lutin ivre est totalement imprévisible. Toujours accompagnés de ses deux sbires aveugles, il s’en sert de bouclier vivant tandis qu’il assomme ses adversaires en leur lançant des canettes par-dessus.

d

Frère jumeaux ingrat du fameux Slurpo, il furent séparés dès la naissance quand leur mère s’écria :  » Aaaaah ! Baahhhh ! J’savais bien que j’avais aussi fais caca ! « . Elevé dans une communauté de hippies du Ku-Kux-Klan, il y développa une haine farouche pour les cigarettes à filtre et tous les épisodes du Cosby Show.
Redoutable au corps à corps, sa technique du « Morback téteur  » n’a encore jamais été déjouée.

c

Venu des sables rouges du désert de WahalGarbit-yalayala-yaduhallalydupoulé, et atrocement défiguré par une explosion de couscoussière alors qu’il n’avait que douze ans et trois mois, il dissimule son visage derrière un masque qu’il n’enlève que pour bronzer ou se faire les points noirs. D’ailleurs, un proverbe ne dit-il pas :  » Quand les chiens du désert se lèchent les moustaches, la queue de Soddom aussi « .
Quant à sa dame, personne ne la connaît.

b

MC Labit. Peut-être le plus cruel de tous. Le plus con aussi. Après 14 tentatives ratées de suicide par défenestration, il se résout à en finir au gaz. Il allume le four, ouvre la porte, et s’assied dans un fauteuil pour attendre cette fin qui n’arrive pas. Impatient, il décide de s’en griller une dernière…

Tout son rez-de-chaussée sera soufflé dans l’explosion qui s’ensuivra.
Brûlé à 98% et toujours aussi dépressif, il a juré de détruire Issy-les-Moulineaux.

– Fous foyez bédite zitoyen, vace à nous, fous zétes gom la zouris tans les kriffes du digre !

Bourquoi che bren ein aczent hâllemand bour barler ? Barce gue nous zommes vous ! Dodalement vous !!! Et barce gue za énerfe le Masguet Afenger gui a vait ezbagnol en bremière lanke, ACH ! ACH ! ACH !!!!……

Brépare da brébarazion ache Masguet Afenger, du va en afoir bezoin.

Temain est dun audre chour. Mais bour doi, z’est beut-êdre le ternier !!!! ACH ! ACH ! ACH ! ACH !!! ……

Gand à moi, fous ne zaurez chamais gui che zuis, kar che zuis le  » Maîdre de la Hyéne «  !…. –

h2

– ACH ! Merte, ch’ai tis mon nom… –

….BZIIIIT !…. TIIIIIIIIIIII….

k

….et finalement, c’est ça un Gédéleux. Et rien de plus.

Merci de nous avoir suivi durant ce périple aux frontières du quotidien.

C’était : « Enquêtes Exclusivement Exceptionnelles d’Exception« .

– Bordel, c’était quoi ça ??? Allez, on enchaîne, on enchaîne …. –

Heu… voici donc :

Le Truc de la Soirée

Vous vous souvenez que la semaine dernière nous avons fait de jolies colonnes avec des pots de petits Suisses.

Mais que faire des pots explosés après le démoulage ?

C’est très simple…

m

…. car au GDL, rien ne se perd et tout se récupère. Eh oui, nous sommes éco-figurinistes et fiers de l’être.

Donc, ces pots éclatés vont être découpés afin d’obtenir des plaques de striures que nous allons peindre avec un mélange de Scortched Brown + Orange, puis brossées avec un mélange léger de Scortched Brown + Mithril afin d’obtenir…

l

…. des plaques de tôle ondulée pas chères, réalistes, et ayant surtout l’avantage d’être à l’échelle 28 mn (1/48 ème) contrairement au carton souvent bien trop gros et moins modulable.

Merci le GDL !

– Allô ! Masqued Avenger, nous avons un problème. Ce serait cool que vous soyez on your way, et rapidos…. –

To be continued…

Prout !

Cafard

How I became a Gédéleux

Les gâteaux anonymes et la ferme chez les britains présentent :

Comment en est-on arrivé là ?

Chers joueurs, chères joueuses, bloggeurs et gueuses, bande de sales geeks,

la vie est ainsi faite qu’à jouer sans adversaire on triomphe souvent… Ben, tout seul. C’est une loi imparablement injuste, mais qu’y faire ?

-Moi ! Moi ! Je sais !

-Oui ? Toi, le ptit au fond ?

-‘Faut trouver des gens pour jouer avec toi !

Mes amis, nous avons notre vainqueur.

Et oui. Jouer, c’est bien. Jouer avec quelqu’un c’est mieux. Ne serait-ce que pour la conversation. Nombre de hobbyistes (qu’est-ce que c’est classe, ce fucking anglicisme !) se retrouvent inévitablement face à cette situation atroce : « Mais… Mais j’suis tout seul ? ». Comble de l’atrocité, apogée de l’horreur, sommet de la billitude, ces joueurs ne se rendent généralement compte de leur solitude qu’après avoir entamé douze projets de tables de jeux, quatre campagnes et vingt-six armées évoluant dans sept époques et/ou univers différent(e)s.

Grand est leur désarroi, je peux vous l’assurer.

Mais ne renoncez surtout pas !

Geeks du monde entier, petites amies perdues de geeks du mont dentier, ne baissez pas les pinceaux ! N’abandonnez pas, ne lâchez rien ! Jamais ! Un figuriniste avertit en vaut soixante-douze, alors écoutez-bien : faire des rencontres n’est pas hors de portée (et même qu’on peut en faire sans jouer à Wow, dites vous bien…) !

Une de ces ressources cachées et insoupçonnées n’est rien de moins que le club du coin (enfin faites attention, y’a club et club. Celui avec le petit logo “SM” rose n’est pas celui dont on parle ici. Quoique…). Laissez-moi vous narrer ma petite histoire… C’était en un temps fort reculé -novembre, ou était-ce octobre 2009 ?- que je tombai, un soir de match de bloude bôle, sur cet antre mal éclairé et dont l’odeur calmait tous mes élans de curiosité. Si tôt passé la porte, je me croyais renaître. J’avais découvert ce que longtemps je n’avais pas cherché du tout : un club de jeu…

img_0019-mini1

img_0021-mini

img_0046-mini

img_0039-mini

img_0042-mini

img_0041-mini

(Les condiments et autres chips déclinent toute responsabilité quand aux images qui pourraient les faire apparaitre sous un angle déshonorant)

C’était le GDL…

Je pensais alors ma quête achevée, elle ne faisait que commencer…

Ô joie, Ô bonheur, Khorgle, Nugrlench, Tzenesh et Slanorn m’en soient témoins, le Zhobby a un avenir !

Tant que des abrutis comme nous dépenserons nos économies en vaines figurines et livres de jeu drôles toujours plus épais, le Zhobby n’aura de répit de prospérer et de s’étendre dans les esprits…

Gloire au Zhobby, gloire à nous, gloire et beauté, mes amis.

Et gloire au GDL.

BN

REVELATIONS !….

BREAKING NEWS !

N°2 et N°3 veulent vous dire que…

3

Tout d’abord, et afin de ne pas diluer l’impact effarant que les révélations qui suivent vont avoir sur le monde moderne et sa banlieue, nous avons choisi de vous présenter le « Truc de la soirée » en première partie. En vedette américaine disait-on, comme une sorte de court métrage tel qu’il y en avait avant dans les cinéma à l’époque du vrai cinéma, celle que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître bien que Montmartre en ce temps-là fut déjà Montmartre, à quelques Kebab près. Mais les salles obscures d’antan, c’était autre chose.

Le meilleur moment de l’amour c’est lorsque l’on monte l’escalier dit le poète. l Les court-métrage aussi. Préliminaires de l’éjaculation visuelle à venir, leur minimalisme voluptueux n’avait pour but que d’attiser l’imagination d’un désir croissant que même les publicités de proximité n’osaient remettre en cause.

Comment en effet rester insensible au charme destructeur de Raymond et Ginette, moustaches au vent et maquillage de foire, lesquels, drapés de leurs atours de communion et portés par une musique de kermesse, nous invitaient durant une minute à les suivre dans un trip surréaliste à la découverte de leurs spécialités de raclettes à l’ancienne dans un cadre pré-Louis XIV/ fin Léonid Brejnev. Le pied !

Aujourd’hui, on ne monte même plus l’escalier, on baise dans la voiture. Remarquez, c’est mieux que rien.

Alors oui, vous allez dire, heuuuuu… oui, mais…. Mais non, en fait ! Car c’est exactement là où je voulais en venir.
Et vous ne pouvez pas dire le contraire. Don’t fuck wiz ze Cafard. I never play.

Voici donc le « Truc de la soirée » :

Des colonnes en plâtre pour pas cher !

21

Du plâtre, de l’eau, des pots de petits suisses.

Après avoir dégustés ou transformés les petits suisses en obus lactés à destination de la tronche de votre belle-mère adorée grâce à la cuillère-catapulte de votre enfance, il suffit de récupérer les pots nettoyés, puis…

20

… de composer un plâtre semi-liquide genre yahourt bulgare au goût brassé ou pollutions d’ado devant  » Craquettes fumantes », puis de le verser jusqu’à ras-bord dans les petits pots. Puis…

19

…. vous tapotez plusieurs fois le fond de chaque pot en le soulevant de quelques millimètres puis en le laissant retomber afin de faire remonter et d’éliminer les bulles d’air.

Vous pouvez même, comme l’a fait PKP, confectionner très simplement une palette à tapoter.

17

18

Un carré de carton-plume, 4 morceaux de mousse pour les coins, du scotch pour maintenir, et hop, tous les pots d’un seul coup sur la palette qu’il vous suffit de faire rebondir.

Une fois le plâtre sec (45 minutes), un petit coup de cutter sur le rebord, et crac! vous fendez le petit suisse comme une amande et…

16

… un joli tronçon de colonne, un !

Chaque pot étant à usage unique ( ne vous embêtez pas avec des cires de démoulage ou de la graisse en bombe), c’est le moment de mettre tout votre entourage aux produits laitiers. A noter que l’on trouve des pots équivalents chez les hard discounters.

15

Vous pouvez même teinter directement le plâtre dans la masse si vous n’avez que ça à faire…

Puis ensuite, une fois vos colonnes assemblées à la colle blanche, libre à vous de leur donner un coup de vieux à coups de tournevis, carabine à plomb, drémelle, et voilà le résultat…

6

Merci moi-même ! Et un peu PKP. Mais moins.

Et maintenant, les productions du « Nom de la Russe » présentent :

GILDAS DE NAZARETH !

L’histoire secrète. Mais, chuuuut…

13
Ne croyez pas les Dan Brown ou les Pierre Bellemare avec leurs Code de la route à la Da Vinci ou leur Histoires Extraordinaires. C’est rien que des menteurs. Au mieux, des incultes. Au pire, des manipulateurs. Même l’Oncle Paul avec son collier de barbe à la Régis Laspalès et sa pipe à la Clara Morgane n’inspire plus confiance depuis que l’on sait que la rédaction hebdomadaire de sa tribune libre dans le journal de « Spirou » fut un alibi pour culbuter la petite Chantal, standardiste stagiaire à forte poitrine et toison de blé qu’il avait croisé lors de sa première visite en sortant de l’ascenseur, toute affairée qu’elle était à essayer de ramasser sans plier les genoux les quelques dossiers tombés au sol dans la position dite de la:  » Lune en Soleil », coté pile, pile-poil face à notre bon vieil Oncle. Alors, hein… Oncle Paul, Oncle Paul…. Oncle Paupaul, ouais !!!

4(sosie de l’Oncle Paul par Gildas)

Alors quoi ? L’histoire n’est-elle donc qu’un mensonge que personne ne conteste comme le disait Napoléon qui n’était pas le dernier des maquilleurs d’histoire ? Fox Mulder n’avait-il pas raison d’y croire quand la petite rousse boudinée comme une chipo lui disait le contraire en lui agitant frénétiquement ses diplômes de médecine sous le nez ? Et le catch, c’est truqué peut-être ? Nan, mais vraiment…

Car, oui mes amis, face à ce mur de silence et ses légions de dissimulateurs, il reste encore des purs, des vrais, des résistants qui n’ont pas peur de la vérité. Et sous la tutelle expresse du Vatican et du Ministère de l’Intérieur, le GDL est de ceux-là.

Ah-Ah ! ça rigole moins derrière son écran, hein ?

Vous connaissez tous l’histoire du petit Jésus de Nazareth, champion de barefoot et patron de la « Cène », night-club réputé des alentours de Jérusalem. Mais connaissez-vous l’histoire de celui qui a inspiré l’histoire à l’Histoire : Gildas de Nazareth ?

Non ? Et bien la voilà…

5

Gildas était…

Hein, quoi ?… Ah bon.

Un émissaire albinos du Vatican moyennement causant vient de m’apprendre geste à l’appui que le quota de révélations était dépassé pour cette fois. Tant pis, ce sera donc pour la prochaine fois.

A la place, voici donc ce qu’il s’est passé au GDL…

La ligue de BB suit son cours avec une rencontre entre les « Toon’s all Stars » de Zype et les « Orclands Raider’s » de Didier….

8

…arbitrée de main de maître par Azz et sa chemise que je ne lui emprunterai pas…

11

Victoire des rats 2-1. Et changement de caleçon pour Zype.

Hormis le Cafard (c’est moi ^^), sérieux comme à son habitude, PKP (c’est lui ), vexé de s’être vu refusé le droit de regarder la nouvelle star, entreprit à la place de nous faire revivre, et sans que personne ne le lui ai demandé je tiens à le préciser, les meilleurs moments de Kick-Ass.

Arrachant des mains de moi-même le pistolet à colle, il mima les apparitions musclées de HitGirl….

10

…et entraîna bien évidemment Flo dans son délire, lequel sauta sur l’occasion de ne pas approcher d’un pinceau…

7

 » Trop coool, c’est moi Red Mist, et j’vais t’mettre une caisse ! »

9

« Ah-Ah ! Bidon Red Mist, bidon ! Même pas blessé grâce à ma kryptonite light ! »

25

« Et moi j’suis Big Daddy, tiens bon ma fille ! »

Ca y est, le GDL partait en vrille. Même Didier s’y mettait. Des boules jaunes et divers projectiles commençaient à fuser de toutes parts, quand JB décida de rentrer dans la bataille….

2

 » Ouaiiis, et moi, j’suis Skeletôôôôôôôr !!!! Et j’emmerde Musclor !!!! Houba-Houba ! Kawabounga !!! « 

Bon… dire que l’intervention de JB fut un bide stupéfiant est un euphémisme… qui déclencha une crise de rires chez les gédéleux.

« Attends JB, on déconne, c’était très bien… PFFFFFFFFFFFfffffffffffff !!!!!…. »

1

Fâché, JB parti faire la tronche dans son coin et se mit à perforer rageusement des plaques et tout ce qui lui tombait sous la main.

Mais rassurez-vous, 2 exctasy plus tard, c’est un JB over souriant qui nous revint.

Car au GDL, il n’y a jamais de problèmes, y’a que des solutions !

Prout !

Cafard