Table neigeuse ( PARTIE 2 )

Avant de parler de la table, nous allons aborder brièvement cette épineuse question du culte de la personnalité, mal bien connu des puissants de ce monde à travers l’histoire.

Staline, Mao, Néron, Fatalis, … quel dénominateur commun lie ces poètes au-delà de cette lutte permanente contre la problématique des retraites via la réduction de l’espérance de vie des populations ?

Le besoin de reconnaissance.

A l’heure où l’internet et les médias minutes ne permettaient pas à l’illustre inconnu de revendiquer sa part de gloire à qui serait prêt à aller jusqu’à se foutre à poil dans des émissions de télé-réalité ou à flinguer des dessinateurs, il fallait bien trouver des combines pour se faire remarquer.

Et c’est vrai que le Gédéland aurait pu lui aussi tomber dans ce piège infâme de l’ego surdimensionné et des vanités ataviques.

Heureusement –mais aurions-nous pu en douter ?…– la luminescente grandeur qui guide les pas du Gédéland avec la pertinence absolu d’un dieu sur Terre , Scampi 1er et dernier, est au-dessus de ces maigres courtisaneries.

En dénote ce…ce crayonné rendant médiocrement grâce à celui que l’on surnomme Celui-dont-on-prononce-sans-cesse-le-nom-et-les-louanges-sinon-couic !, ou plus simplement CDOPSCLNELLSC.

C’est à peine si l’on ressent la dimension cosmique de notre suzerain, alors que Galactus lui-même irait lui acheter ses cloppes !

DIGITAL CAMERA

C’est Zype, le Littlefinger du GDL, qui prit l’initiative de cette petite entreprise de militantisme désintéressé sans rapport avec le naufrage du projet bartop à coté duquel l’écotaxe c’est de l’argent de poche.

DIGITAL CAMERA

Le même Littlefinger qui prit l’initiative d’enrôler son Schlingue à lui pour accomplir sa besogne, sous l’oeil glorieux de notre Immense Timonier du Dragon.

DIGITAL CAMERA

Lequel, sans trahir quelconque secret d’alcôve, apprécia l’offrande et décida dans sa grande magnanimité d’ajourner sa reconstitution du final de la saison 2 de Vikings, s’attirant par la même les hourras de Gédéleux en transe.

Ce qui est bien la preuve que le culte de la personnalité ne mène à rien quand il suffit d’être tout simplement à l’écoute de son peuple.

Merci à toi Grand Scampi à coté duquel à Bamako ils ont des cure-dents !

Nonobstant la vie du Prez, ce week-end, nous accueillons le rassemblement de l’équipe de France de 40K dans notre antre, et Wild se met en quatre jusqu’à en être plié afin de dérouler le tapis rouge aux meilleurs joueurs/orgas de France.

Attention Wild, tu es garant de l’accueil à la Gédéleuse, pas de faux-pas !

wild

Notre Scamp’ se cultive en dévorant France Football dans cette absolue solitude propre aux grands penseurs.

DIGITAL CAMERA

Littlefinger fête sa survie dans l’alcool.

DIGITAL CAMERA

Touff’ essaye de faire croire qu’il carbure à l’eau claire. 

DIGITAL CAMERA

Et Cro’ a renoncé à essayer de faire croire quoi que ce soit…

DIGITAL CAMERA

Abordons maintenant la partie décor de ce post, sinon le titre n’aurait aucun sens.

Des terrains 3D de StreetBall, spin-off taré du BloodBowl, sont en cours de réalisation.

Les rames de métro en sont à leur début de mise en couleurs, mais Drone à déjà frappé.

DIGITAL CAMERA

Deux terrains en sont à leurs balbutiements, pour une ambiance street trash, genre entre la 23ème et Galway sur Staten Island pour ceux qui connaissent.

 DIGITAL CAMERA

La table d’Emistich donc, qui s’approche de sa fin.

Manque de la résine, de la neige,

DIGITAL CAMERA

des détails,

DIGITAL CAMERA

quelques retouches,

DIGITAL CAMERA

et ce sera bon.

DIGITAL CAMERA

Faut quand même que je vernisse tout ça avant  d’y retoucher.

DIGITAL CAMERA

La peinture à l’aéro c’est bien, mais c’est fragile alors faut vernir, vernir, vernir…

DIGITAL CAMERA

Mais pour les effets, l’aéro y’a pas mieux.

DIGITAL CAMERA

Prout !

Cafard

Une réflexion sur « Table neigeuse ( PARTIE 2 ) »

  1. Moins dégueux que prévu ces rames de RER 😀 n’ampèche on voit bien ceux qui bossent … hein zype :p

Les commentaires sont fermés.