Capturez la Station !!!

01386d7a35d24bf1918e16c6e02c9cbd_large

Bienvenue à toi visiteur, nous allons te narrer l’histoire d’un affrontement en marge des batailles pléthoriques qui font rages dans la galaxie en ce temps troublé par la guerre.

Alors, ouvre bien tes mirettes jeune (ou moins jeune) fou !…

Capture                               Capture sory

———————————

Journal de bord de l’amiral Gekko du collectif sorrylien, à son retour de la bordure

« Ces humains, toujours des bonnes idées à revendre… Tout à commencé à la suite de la dernière incursion Relthoza dans le secteur. Nous avions positionné notre flotte sur les flancs des terriens et ces sales bêtes sont arrivées si discrètement qu’elles nous sont tombées sur les écailles avant qu’on ai eu le temps de peaufiné le plan d’action.

Quelle boucherie, nous n’avons pas fait de cadeaux, mais ces araignées non plus. Au cœur de la bataille, les troupes d’assaut terriennes ont réussi à prendre le contrôle d’un porte-nef expérimental qui essayait de se faire la malle. Y’a pas à dire, sur ce coup, ils n’ont pas été trop mauvais… Le problème, ça à été de ramener ce vaisseau à nos ingénieurs. Après tout, ce ne serait pas mal de pouvoir percer leurs champs d’invisibilité à ces raclures velues. Sans compter que les humains espèrent bien pouvoir eux aussi se dissimuler, histoire d’approcher au plus près des canons Dindrezi sans se faire allumer par leurs saloperies de canons cinétiques.

Le petit soucis, c’est que l’équipe chargée de ramenée le porte-nef n’as plus donnée de nouvelles une fois arrivée dans une zone pleine de cailloux.
D’après les terriens, une vilaine araignée portée sur les armes blanches s’était dissimulée dans le circuit d’aération et a zigouillé toute l’équipe. Un troufion à apparemment réussi à envoyer un signal codé indiquant que, bloqué sans arme dans la passerelle de commandement, il allait dépressuriser tout le vaisseau pour se débarrasser de la bestiole qui attaquait la dernière porte sécurisée avec ses mandibules. Plus de nouvelles après ça.
Comme nous n’étions pas loin, les Terrans nous ont demandé un petit coup de main, il fallait « simplement » reprendre ce vaisseau et le ramener au bercail.

Sauf que là où il y a technologie, le Directoire pointe toujours son nez et ça n’a pas loupé cette fois-ci non plus… A peine en vue du vaisseau, nos détecteurs d’irruption nous ont alerté d’une flotte d’incursion en approche. Nous n’avions plus le choix, hors de question que ces capitalistes se mettent aussi a apparaître sous notre nez pour nous arroser de plasma, nous allions donc devoir repousser leur excursion ou dynamiter le vaisseau  en dernier recours….  »

—————————————

ceinture-asteroides

 

Après quelques parties test, on ne rigole plus au GDL !!! Avec Très Saint Zype (ou, T’as pas dit Zype !, c’est selon …), nous allons nous affronter en format patrouille, à 600 pts, avec nos patrol fleet fraîchement acquises. Vous nous excuserez d’ailleurs, la peinture est pas finie ^^.

Objectif du scénario : Le défenseur doit avoir un escadron entier à moins de 6″ de l’objectif (le porte nef Relthoza tout gris, qui ne fait rien de spécial à part apporter des points de battle log à celui qui le détient), et l’attaquant qui doit nettoyer le défenseur de cette zone de 6″. On tire au dés, Zype gagne et me fait défendre. Le saligaud, il sait que mes Soryliens leur trucs c’est plutôt de foncer plein gaz (après tout, bien équipé, même le gros cuirassé bouge à 8″ par tour) et ensuite de tirer avec mes bordées à moins de 16″. Cloué à ce foutu vaisseau objectif, un de mes escadron sera partiellement inutile.

 

IMG_0241 IMG_0231

Ça promet d’envoyer du lourd

 

On place 6 décors  1 chacun en alterné : 3 champs d’astéroïdes, qui bloquent/restreignent les lignes de vue et peuvent vous faire mal quand vous rentrez dedans, et 3 planètes.

Le tout fait par notre caf’ national, sur la table faite par le même caf’. Gloire à lui !!!

Je perds à nouveau le jet (là, je vous vois venir…), et Zype me demande, fort aimablement, de commencer à me déployer. Saligaud je vous dis…

Du coté Sorylien :

1 cuirassé, armement blindé, +1 Mvt, +1 aux boucliers ; accompagné d’un escorteur

3 croiseurs et 1 croiseur lourd

5 Frégates

Du coté Directoire :

1 Cuirassé Anarchist (le gros) , +2 escadrilles (donc 5 bombardiers), système furtif et du coup -1 aux boucliers (pas sur de l’utilité de la combine, surtout quand on décide de s’approcher dès le Tour 1, hein Zype^^) + 2 Pa et double abordage + 2Pa et forces spéciales (oui, 4 RSF, y en à une de trop -_-‘ ) ….. moumoutte sur le volant, radio Mp3 et la clim’ bien sûr….
, accompagné de 2 frégates.

2 croiseurs et 1 croiseur lourd

4 frégates

 

Déploiment IMG_0218

 

Zype joue le maul, ou la brique comme vous voulez… De mon côté, je choisis le cuirassé pour garder l’objectif:

IMG_0219

Le pépère a beaucoup d’armes à Bâbord/Tribord, côté qu’il à renforcé de série. Son avant est protégé par le champ d’astéroïdes.
Mes  escadrons profiterons de leur mobilité pour passer sur les flancs du bloc Directorate et l’arroser de bordées bien senties.

Vous remarquez que nous utilisons bien plus l’espace de la table que d’habitude… Non je déconne, en fait je crois que Zype à été traumatisé par la dernière partie ou son cuirassé isolé sur un côté s’est pris toute ma puissance de feu, grâce à mon lâche flanc refusé, avant de succomber au tour  3.

IMG_0220

Premier jet d’initiative sorylien, ils doivent froid alors ils passent la main … C’est que ça à besoin de chaleur ces bêtes là.

TOUR 1

Les croiseurs du directoire s’avancent à plein gaz (carte tactique +3″ de mouvement) en s’espaçant les uns des autres. Le lourd se met de côté pour profiter de ses bordées et tout ce petit monde vise mon croiseur lourd : un Critique qui inflige la perte d’un point d’équipage (sur 1D3) et marqueur de Danger. Les torpilles seront stoppées par les DCP liées. Ouf…

Le cuirassé sorylien et son escorteur s’avancent, ils se mettent à l’arrêt. J’envoie la purée avec mes 14 dés de bordée sur le croiseur du milieu, 18 touches, double critique et PAAFF !!!!!  ça fait des Chocapics… Les croiseurs restants ne sont plus en cohérence…

Le cuirassé Directorate décide de venir épauler ses croiseurs au milieu. Au départ, il voulait continuer d’entamer mon croiseur lourd, mais la planète l’en empêche alors tous ses tirs (tourelle et bordée à rayon + tourelles des frégates liées) arrosent mon cuirassé, qui ne prendra qu’un dégât, le critique est évité d’un point grâce à un bon jet de boucliers (et à un jet plutôt foireux de zype, faut le dire). Ne voulant pas tenter ses torpilles contre mon escorteurs, il cible à travers la planète mon lourd, mais aidé de ses copains il annulera les tirs.

A mes croiseurs d’entrer en action !!! Mouvement à mi-vitesse pour me mettre à la bonne portée : tous mes avant fixes sont pointés sur le croiseur lourd, 2 bordées et 2 torpilles avant sur le croiseur restant. Là, ça chauffe, le croiseur lourd perd ses armes tribords sur un critique, les bordées réduiront d’un critique chatteux le croiseur à mi-vitesse.
A plus de 6″ de son copain, avec 1 seul dé de DCP, il subira en plus 1 dégâts de torpille, -1 PC donc il ne lui en reste qu’un.

Les frégates continuent la stratégie (???) du bloc de soucoupes, avancent au milieu de la table et lient leurs tourelles sur mon lourd. Le résistant bestiau échappera de peu au double critique, il lui reste 1 PC et n’a plus d’arme avant. Ça fait mal ses petites bêtes, 12 dés quand même…

IMG_0221

Le tour se termine avec l’arrivée en lice de mes frégates. Mon adversaire s’étant gentiment rapproché, elles n’ont pas de mal à se mettre à portée optimale (-16″) avec leur mouvement de 12″. Elles pointent aussi leurs avant fixe sur le croiseur lourds et 4 ont le croiseur dans leur bordées bâbord. Critique sur le lourd (2ème Danger) et fin du croiseur. Test de désordre réussi.

On ne peut pas dire que le premier tour fût calme. Nous étions avancés au maximum dans nos zones au déploiement (12″ pour moi, 8″ pour l’attaquant), et tout le monde à mis plein gaz … Ensuite, ça à été la fête du tir ,ou du Zype si vous préférez….

Les effets critiques sont réparés de mon côté (carte tactique relance des jets de réparation, que je vais récupérer : -1 à mon battle log, sans que ça me serve par la suite), les armes tribord du croiseur lourd directorate restent enrayées.

IMG_0222

Oui, une petite frégate décide de faire la toupie sur sa tige au moment de prendre la photos… Vilaine fille và !

TOUR 2

Le directoire conserve l’initiative et en profite pour donner la pleine mesure de sa puissance de feu avec son cuirassé qui lâche les bombardiers (5 escadrilles donc) :
La seule cible à leur portée est la frégate la plus à gauche, 15 dés, ça suffit pour la réduire au silence.
Pour le cuirassé : sa tourelle (11 dés) vise un croiseur, ses bordées (13dés) en visent un autre.
Les torpilles et les frégates d’escorte tentent de finir le lourd.
Mes 2 croiseurs vont prendre: 1 seul critique suite à 13 réussites  (merci la RC7  …), -1PE et Danger, et l’autre : double critique, adieu (^^) .
Les frégates qui l’accompagnent n’y arriveront pas, et les DCP liées feront le taff sur les méchantes torpilles.
Il fait mal l’anarchist quand même…

Les soryliens réagissent avec leurs croiseurs, tant qu’ils sont en vie^^. Ils avancent en ligne droite à mi-vitesse , critique sur le lourd (Danger je crois), et tirs de bordées sur le cuicui, critique !! (Danger encore -1PE) et toutes les torpilles vont faire 6 réussite sur la frégate la plus à droite de l’équipe de 4. Critique , morte… VENGEAAAANCE !!!

Les frégates du directoire décident de contourner l’objectif par l’autre côté (ou d’abandonner le cuirassé, au choix),

IMG_0223

Tourelles à 360° donc de toute façon, elles tirent quand même sur mon croiseur lourd dans leur arc arrière. Critique, ce qui est amplement suffisant pour achever mon croiseur lourd avec 1Pc restant. Mes croiseurs ne resteront pas stoïques, puisqu’ils vont rater leur test de désordre… J’ai bien fait de les jouer en premier moi ^^.

Mon cuirassé, à l’arrêt, va le rester (flemmard), en même temps, il est de corvée d’objo … Les frégates sont gentiment dans mon avant fixe, mais les astéroïdes vont les protéger, et les autres tirs (bordées et torpilles) ne vont même pas abîmer le cuirassé. Mais bon, j’ai toujours l’objectif alors…

Il me reste mes frégates, qui vont jouer les putes avec leurs 12″ de mouvement, aligner le cuirassé en avant fixe, avoir une de ses frégate d’escorte à bâbord, et une frégate à tribord (pas toutes les frégates à chaque fois hein ^^). Le cuirassé va perdre 1PC, il évite le critique de justesse (9 réussites) car je suis dans son derrière avec mes mini sex-toys (-1RC, donc 10), une de ses escorte se prend un critique et la frégate survit sans une égratignure.

Plug anal power !!!!

Tour 3

J’ai l’initiative !!! Et mes croiseurs ne sont plus désordonnés, ils vont donc faire un baroud d’honneur !!! ils avancent pour se mettre dans l’arc arrière du cuirassé et lui infligent 1 critique (Danger, encore ^^…)

Le cuirassé directorate, qui en à marre (et zype aussi) va tout faire pour décoller mes lézards de son fondement, petit mouvement de 2″et virage à 45°pour ajuster ses bordées. Sortie des bombardiers !

IMG_0225

Vas y Zype ! on y croit !

Mais bon, il a déjà quelques dégâts qui réduisent sa puissance de feu, ça va me sauver. Les bombardiers n’infligent qu’un dégât, malgré 12 dés.  ils ont perdu 1 escadrille à cause des DCP, et une autre sera retirée à cause de sa carte tactique qui lui assurait de me bombarder la tronche quelque soit mon nombre de 5 au jet de défense au prix de l’escadrille retirée.

La tourelle met un dégât aussi, dans le deuxième croiseur, qui se prends aussi les rayons bâbord, critique (bouclier HS ^^ m’en fout j’en ai pas) il lui reste 1Pc. Comme vous avez pu le remarquer, le cuicui en faisant ses 3″ obligatoires, s’est mis à plus de 6″ de sa frégate qui s’était avancée en premier … elle va donc juste regarder le spectacle sans pouvoir achever le croiseur.

Au tour de mes frégates !!! Comme Zype à oublier de lâcher une mine, bah je reste bien gentiment dans son fion… Avant fixe dans le cuirassé à un poil plus de 8″, critique, tourelle HS!!!, il lui reste 2PC je crois… Mes bordées bâbord vont exploser une frégate, le reste de son escadron tient bon ! (double 6 sur le test ^^)

Elles vont donc pouvoir tirer, tout en s’éloignant nonchalamment,  sur un croiseur mal en point. Leurs 2 tirs de tourelles combinées (7dés) vont achever d’un critique bien placé (7 réussites) le croiseur qui n’avait plus qu’un pauvre point de coque (snif)

Mon cuirassé, fidèle à sa réputation de mega-destructeur-de-l’espace-de-la-mort, va juste infliger 1Pc au cuirassé ennemi avec ses torpilles (avec 1 DCP en même temps …) car les bordées (7dés ;  8dés à cette distance et -1 pour le dégât subis) vont foirer lamentablement.

IMG_0226

 

Zype enlève les 2 marqueurs de dangers avec des 6, et fait un magnifique 1 pour réparer sa tourelle. Content moi 🙂

Tour 4 !!! la der’ des der’

Bon, là, ça va vite, il reste 20 minute et Caf’ surveille la montre !  Zype, d’un magistral double 6 récupère l’initiative. Soit disant, dans sa mauvaise fois, ses  6 auraient été plus utiles ailleurs … Mouais.

Bien décidé à finir mon dernier croiseur survivant et à venger les siens, il envoi ses 3 bombardier : Critique ! marqueur de danger (et oui, encore…). Bien obligé, il finit le croiseur à 1Pc grâce à un critique de ses rayons de bordée (à 5 dés je crois). Ah, oui, il oublie encore les mines 🙂

Donc, mes frégates lui colle au derch’ tranquilou et achèvent, avec un dégât tout simple, le cuirassé à l’agonie. La frégate qui l’accompagnait succombera aux 3 ou 4 tirs de bordées liées.

IMG_0227

Là, c’est le drame

Ses frégates contournent mon cuirassé puis s’éloigne sur ma droite en ligne quasi droite , en me montrant leur derrière…. Est-ce pour me narguer et me dire que elles, elles peuvent tirer à 360° ?… Aucune idée … Toujours est-il que sur mes flancs renforcés, elles ne feront rien.

Profitant de leur position vulnérable (les fesses bien en arrière), mon cuirassé va user de ses armes à dispersion pour leur expliquer que moi, les difficiles à cibler, je m’en cogne. Les torpilles achèveront l’autre qui est de dos (4 réussites sur 5+).

Fin de la partie, la table est propre, je garde l’objectif et je crois qu’on est à +10 / -1 sur les battle logs.

IMG_0229

—————————

« Les capitalistes ne s’attendait peut être pas à rencontrer de résistance en allant piller les ressources technologiques du porte-nefs, toujours est-il qu’on ne les à pas revus de sitôt dans le secteur » — Fin de la transmission du journal de l’amiral Gekko

————————–

Je laisse le mot de la fin au langage corporel de zype :

IMG_0228

Bah, elles sont où mes figz’ ?

 

Pourtant, il avait Cro’ en supporter … Je comprends pas….

 

IMG_0230

R’en à fout’e moi, je peins moi Môssieur Slype !! Tu te dem’rde sans môa tant k’té pas full paint !!!!!

Vivement la prochaine !

 

5551c8071ccb71c30a55f3305b825c4e_large

 

 

PS: bon, on va continuer à s’entraîner…  La tourelle à 11 dés du cuirassé Anarchist qui m’a pourrit la vie, c’est une arme cyber . Je savais que j’aurais du mieux z’yeuter ton codex ^^

Du coup, pas de dégâts avec cette arme, mais désactivation de systèmes ciblés du vaisseaux. Très utile combiné aux options d’abordages, mais moins de puissance de feu brute.

Bon, la prochaine, c’est la bonne !!

IMG_0237

Je l’aurais, un jour !… Je l’aurais !!!

6 réflexions sur « Capturez la Station !!! »

  1. Ca c’est du rapport de bataille qu’il est bien !

    J’ai presque eu une larmichette pour Zype tiens…

    Merci Gulliver !

  2. Merci caf’, j’ai du faire des modifs, je m’étais relu en diagonal 🙂
    Le prochain Rapport, c’est pour tes Terrans 😀

  3. Je voulais juste dire … Snif snif … 😀

    Merci Yo super rapport de bataille en effet ! C’est qu’il se démène le breton !!

  4. Merci zype ^^ Ça va commencer à se voir que je veux qu’il marche ce jeu non ? ^^

Les commentaires sont fermés.