GDL DANGEROUS

La saga Firestorm du GDL s’étire inexorablement.

Même Star Wars 7 n’a pas réussit à nous retirer l’envie de pousser des petits vaisseaux dans l’aspaaaaaaaaaaace

C’est dire…

Voici donc que le Chevalier Surfeur s’avance, prêt à montrer ce que ses chou-fleurs ont dans le ventre !

logo-Firestorm-Armada

Une fois n’est pas coutume, ça va être un rapport de bataille express. Pour plusieurs raisons…

La première, je manque de photos… D’habitude je joue pépère mais là avec ses saletés de shunt matrix j’étais sur tous les fronts…

La deuxième, bah, je suis à la bourre pour écrire l’article, donc  j’ai oublié des trucs depuis le temps.

La troisième, c’est que finalement, ça à été vite expédié ce gratin de choux  !

5551c8071ccb71c30a55f3305b825c4e_large

Nous avons donc les KEDORIANS !

1 Porte nef, avec quelques options, mais pas de VCRA.
C’est une technique, pourquoi pas…

2 Croiseurs

2 Croiseurs

3 Frégates

Face aux RELTHOZAS !

Porte-nef, corrosif, réparable avec 6 bombardiers

2 croiseurs + 1 lourd, le tout corrosif

4 frégates Nidus 4 bombardiers

4 frégates Nidus 4 bombardiers

On était à 600 points de mémoire. Partie faite pour que surfer s’entraîne, donc table plus petite pour jouer vite, et pas de scénario.

01386d7a35d24bf1918e16c6e02c9cbd_large

Oui, ma liste est un poil violente en Reltho pour une partie de training…

En même temps,  Kro’ et Caf’ ils ont pas arrêté de me dire, « ouais les chou-fleurs c’est fumé  ! » (moi je dis, ça dépends de la reçette…)

« Ils se téléporte partout, dans tes angles morts, derrières des lignes, et ensuite il t’arrose à moyenne portée… »

Donc moi, je l’ai joué (encore…) full bombardier… Si il veut venir à 12″ de moi, bah on va bien voir qui rira en premier !

Bon, on se déploie, les décors sont posés et notre Surfeur de l’espace à l’initiative. Tous mes champs d’invisibilités sont activés.

            Capture

En gros, le déploiement, les nuages bleus c’est des champs d’astéroïdes, les boules des planétoïdes.

TOUR 1

Mon petit Surfer démarre directement par un déplacement de quelques pouces avec ses croiseurs flanc droit, puis shunt. 19 et 21″, soit de quoi l’amener en ligne droite devant mes frégates, sans se taper le champs d’astéroïde.

Une partie de ses tirs va en groupé sur une frégate l’autre (parce que ça à 4 arc de tir ses trucs là, faut le savoir) sur le porte nef, avec transfert d’énergie.

Donc un tir puissant sur mon amiral et un tir moyen sur ma pauvre petite et innocente frégate…

Mais, avec un champs d’invisibilité, il ne lui restera pas assez de jus pour passer efficacement mon blindage, en revanche ma frégate va y passer.

En gros, le reste du tour, mes frégates ne vont pas bouger, lâcher les bombardiers et tirer sur les croiseurs, mon porte nef pareil. Il me faudra tout ça + le soutien de bordées de mes croiseurs qui vont avancer tout droit pour en venir à bout (et lâcher une belle mine de 8 au passage). Mes jets sont pourris, ses boucliers sont hyperactifs…

Grâce au shunt, ses croiseurs sont à 5″ l’un de l’autre, mes bombardier peuvent donc arriver en ne prenant qu’un tir de DCP…

Mon porte nef s’avance pas mal

Ses 2 autres croiseurs vont se planquer derrière les astéroïdes (encore 19 et 21 sur le shunt ….), ses frégates s’avancent et son porte nef se met en bonne position pour venir se TP au milieu de mes lignes au tour 2 (par une manœuvre de contournement du planétoïde qui passe au poil de fion galactique avec le catapultage gravitationnel)

TOUR 2

Il gagne l’initiative grâce à une carte tactique (+2 bonus flotte) et envoie son porte nef au milieu de mon P-N et de mes frégates. 21 sur le jet de Shunt, juste ce qu’il fallait… encore…

Mon porte nef va souffrir, un frégate va y passer et mon croiseur lourd encaisse un critique (Half et pas de manœuvre). Punaise 3 arc de tir avec une cible éligible, ouch…

Je me laisse pas faire, les bombardiers sortent, les frégates allument!!!

IMG_0602

le porte nef aussi s’y met !!!

IMG_0603

Et même mes croiseurs s’en donne à cœur joie vu qu’ils ne peuvent pas beaucoup avancer. Je tire sur ses croiseurs sans beaucoup d’effet avec les cailloux entre nous.

IMG_0604

ça fait un marqueur de corrosion quand même, nananèreuh !

Son porte-nef est mal en point (-4Pc ,1 critique = plus de DCP, mes bombardiers ont le champs libre) et Surfer hésite, contourner les astéroïdes pour rejoindre le porte nef aidé par les frégates qui arrivent, ou utiliser le shunt pour arriver dans le dos de mes croiseurs (qui ont posé une  mine8 au tour 1).

Il n’osera pas faire un shunt aussi risqué (astéroïdes, planétoïde et mine…) s’avance un peu et continue de tirer sur mon lourd.

Ses frégate s’échinent à entamer mon croiseur lourd, heureusement elle sont loin car mes torpilles n’ont pas eu grand effet depuis le début (oui j’ai pas précisé, mais à chaque tour les croiseurs et le P-N allument, enfin essaient d’allumer une frégate) les boucliers sur les frégates, c’est chiant… très chiant…

IMG_0605

Fin du tour, Mon croiseur regagne 1Pc (ouf, il ne lui en restait qu’un) mais garde son critique. Son porte nef  prends un point de corrosion et répare les PD. Mais à -5 sur 6 de DCP ça va pas être dur de passer avec mes VCRA…

IMG_0606

Notre arbitre hyper concentré !

La corrosion attaque le blindage du croiseur Kedorian…

TOUR 3

IMG_0607

Oh ! un chou fleur d’l’espooce !

Cette fois, je récupère l’initiative. Ni une ni deux, mon porte – nefs envoie ses bombardiers lâche ses bordées et laisse le porte-choux à 1PC. De mémoire son tir avant enlève 1 PC au croiseur qui est en ligne de vue droit devant !

Le pauvre  Porte Choux ,avec -7 sur ses attaques, ne fera qu’un point de coque à une frégate et sera achevé par celles-ci juste après.

IMG_0608

J’ai clairement l’avantage, mais Surfeur veut aller au bout (non zype ! non !) car c’est un training sérieux !

IMG_0611

Pouf ! Plus d’amiral !

Ses croiseurs s’avancent, et achèvent d’un critique bien placé mon croiseur lourd. Pour cela, il a transféré ses tirs (depuis el temsp qu’il tirait dessus, il lui en voualit ^^), ceux qui cibleront un croiseur léger n’auront donc pas d’effet.

Mes croiseurs répliquent, tir avant sur une frégate, bordées sur le croiseur bien entamé qui succombera.

Fin du tour, plus d’effets critiques en jeu. Mon porte nef récupère un PC par contre …

TOUR 4

Je joue clairement la table rase… Je n’ai perdu que 2 frégates et un croiseur lourd. En face il reste 2 frégates et un croiseur entamé.

Histoire de rire, Je lui tir dessus aux croiseurs. Histoire de rire je lâche une mine devant lui. Mais c’est mon porte-nef  qui l’achèvera proprement en faisant également sauter la dernière frégate…

IMG_0610

IMG_0612

Alors oui, on a improvisé sur les décors, mais y avait une autre partie de prévue ce soir là, alors on en à laissé aux copains ^^

On arrive à +15 -9 sur le battle log je crois…

Bon, petite analyse. Contrairement à d’habitude, j’ai eu des jets nazes au début et moyens ensuite (comprenez, d’habitude j’ai une moule d’enfer, ça m’a fait tout drôle). Surfer à eu des bons jets de Shunt mais pas des jets d’attaques phénoménaux.

Passons sur le fait que son porte nef était vide, même si avec 6 bombardiers ça aurait été une toute autre histoire…

Ce qui à fait la différence, c’est à mon avis que j’ai pu exploiter à fond mon avantage numérique. J’ai utiliser le déploiement en croissant, vu qu’un flanc refusé était impossible sur notre petite table.

Au premier tour, surfer m’a bien aidé en envoyant directement ses 2 croiseurs sans soutien au milieu de mes lignes. A chaque tour, toutes mes unités ont pu utiliser leur bombardier et tirer avec 2 angles de tirs (sauf les frégates juste avec leur avant fixe)

Avec les mines, Surfer n’as pu amener du soutien au porte nef qui est resté isolé et donc à pris tous les tirs disponibles.

Enfin, je dirais que les croiseurs par 2 c’est risqué. Même si ça fiabilise le shunt, ils manquent de punch et au premier qui tombe ça impacte le battle log. Par contre, c’est résistant comme bestiole, Rc8 2 boucliers … Heureusement que 4 PC.

Allez, à bientôt au GDL 😉

NASA/ESA Hubble Space Telescope has trained its razor-sharp eye on one of the universe's most stately and photogenic galaxies, the Sombrero galaxy, Messier 104 (M104). The galaxy's hallmark is a brilliant white, bulbous core encircled by the thick dust lanes comprising the spiral structure of the galaxy. As seen from Earth, the galaxy is tilted nearly edge-on. We view it from just six degrees north of its equatorial plane. This brilliant galaxy was named the Sombrero because of its resemblance to the broad rim and high-topped Mexican hat. At a relatively bright magnitude of +8, M104 is just beyond the limit of naked-eye visibility and is easily seen through small telescopes. The Sombrero lies at the southern edge of the rich Virgo cluster of galaxies and is one of the most massive objects in that group, equivalent to 800 billion suns. The galaxy is 50,000 light-years across and is located 28 million light-years from Earth.

3 réflexions sur « GDL DANGEROUS »

  1. la prochaine recette sera plus compliqué mon cher, il n’y aura pas le même épices ^^

  2. Nan, t’inquiète… Ça va bien se passer, j’irais doucement 🙂

Les commentaires sont fermés.