ETC is coming…

VALAR MORGHULIS

 

Une nouvelle fois, les terres du Gédéland accueillent bientôt le D1 qui va déterminer quelle équipe aura le privilège de défendre les couleurs de la France du Général de l’autre coté du Mur face aux hordes de White Walkers francophobes qui veulent pas nous laisser gagner.

Rendez-vous des meilleures équipes venues des 4 coins de l’hexagone qui en contient 6, la conquête du Trône de Fer semble la plus ouverte qu’il n’ait jamais été donné de voir de mémoire Gédéleuse.

Quelles sont les augures ? Que disent les vents ? La comète rouge annonce-elle le grand changement ?

Petit retour sur les forces en présence.

Dynastie dominante depuis l’aube des temps de la V3, les TARGANOURS seront une nouvelle fois les champions des Dieux. Fort de ses emblématiques trois dragons Wilme, Throst et EdlR, Lexanaerys mènera-t-il encore ses troupes à la victoire ? Tout semble l’indiquer, d’autant que ses Immaculés ne sont pas les derniers à enfiler des perles.

Eternels seconds, étalons du perdant magnifique, trembloteurs de la dernière ronde, les MOGSTARK verront-ils enfin leur rêve de gloire se réaliser ? Peut-être… Car cette année, nos habitués des Noces Pourpres dégainent leur arme ultime : Wildgripper, la Corneille à trois yeux de Moselle, sera leur coach. Sa science des appareillements magnifiée par son don de double vue éthylique leur permettra-t-elle l’exploit ? A part le penser, rien n’est moins sûr…

L’ambitieuse LANNISGWA sera elle aussi en embuscade cette année. Dotée de ressources financières sans fond grâce à leurs mines de tournois, ils ont pu s’adjoindre à coups de millions les services du Neymar du 40k en la personne de Req. Req le Banni , Req le Revanchard, Req la Montagne Charentaise, transfuge d’AoS  et de ses souvenirs de sa vie d’avant mais véritable spadassin multi-cartes sera au tournant des premières def ce qu’Edith Piaf est au rap : un carnage ! Son numéro de duettiste reconstitué avec son jumeau de coeur Sandorisou-le-Limeur va nous obliger à sortir les éponges. D’autant que les Lannisgwa aligneront en ultime renfort le frère alter-dimensionnel de Wild pour un duel des barbiches qui restera dans les annales de beaucoup.

Venus de leur capitale des Gaules, les priapiques TYRELDM espèrent bien miser sur un méta encore fluctuant pour transpercer de leurs épines turgescentes ceux qui croiseront leur route.  Espérons que leur vitalité pelvienne ne cède pas à la première purée.

Les BOLTONITED tenteront eux-aussi de jouer leur carte au jeu du dépeçage d’adversaire. Derniers vainqueurs du GdL et derniers tombeurs de Targanours, l’ascension fulgurante des jeunes loups dans la hiérarchie  ne porte-t-elle pas en soi les germes  de leur chute à l’aune de leur insolence face au courroux des anciens ? L’avenir seul le dira.

Visages burinés par le farniente et l’alcool d’anis, les MARTELOADED, seuls représentants d’un Sud écartelé par les guerres intestines et les vindictes des barons locaux,  tenteront de faire renaître le feu du volcan qu’on croyait trop vieux en emportant la mise sur un coup de poker à 6 bandes d’un tir de 80 mètres dans la lucarne. La grosse cote.

Prout !

Caf’

 

 

7 réflexions sur « ETC is coming… »

  1. Merci les mecs, je me suis marré tout seul à le faire.

    On se voit bientôt

Les commentaires sont fermés.