GDL is pre pairing

Y’a pas à dire, rien de tel, à part un chevalier, qu’une nouvelle version de 40K et les préparatifs de l’ETC pour se motiver à jouer et à se sortir les doigts.

Il faut dire, outre nos mogways habituels, cette année le GDL envoie 2 Challengers pour détonner les bisounours, unduo de choc, Pizzadetzeenchgalettedenurgleetquichedekorne & Reqtificator :

Bref, autant vous dire au GéDéLand, on est chaud patate pour l’événement !

Il y a des moments comme ça dans l’année, un objectif, un projet, une échéance ; et c’est l’effervescence.

Là, on ne va pas se mentir, c’est le D1.

C’est toujours un plaisir de participer à la sélection de l’équipe de France ETC 40K, mais cette fois-ci, c’est différent.

Enfin, différent… Le père et le fils seront toujours là, pour le meilleur et pour le pire, certaines choses ne changent pas, hein Niobé…

Cette fois-ci, toute l’équipe d’orga connaît à peu près les règles et comprendra à peu près ce qu’il se passera à la table.

Plus besoin d’esquiver, de faire genre quand on passe voir les parties, avec cette technique bien connue :

Faut dire, on s’est entraîné cette année, coachés par Req, les parties se sont enchaînées au Grenier :

D’ailleurs hier soir, on sortait les codex mous du moment avec Surfer, grand moment de subtilité loin du grosbillisme …

Des vagues de traîtres à n’en plus finir…

…des avions en formation patrouille de France :

Bref, nous sommes bien loin de ce que prépare la crème renversée du wargame 40K.

C’est con, moi qui me suis fait chié à aimanter mon Baneblade pour pouvoir jouer toutes les versions, je me rends compte que c’est la grande semaine du blanc pour le Shadowsword.

C’est con, tout ça pour n’en jouer qu’une….

C’est comme Caf’, la Connasse, elle joue tyranides et elle s’evertue encore à jouer des gaunts et un seul prince… Kelékone…

C’est marrant à quel point il ressemble à la une de son magasine préféré sur cette photo :

Bon, on ne va pas se mentir, il y aussi des moments de détente, on travaille sérieusement, mais faut pas déconner, hein Vulk’ ?

D’ailleurs, si ça vous intéresse, en ce moment le GDL recrute des sparring partners pour nos 2 futurs héros, la dernière chair à canon  que nous avons envoyé s’appelle Marceau.

Bon, évidemment, avec les Agressors infiltrés et les hellblaters qui tirent quand tu les fumes, il s’est pris un cul, comme nous autres.

Du coup, nous avons cherché à découvrir les secrets de nos champions, leurs bottes secrètes, le petit truc qui mène à la victoire.

Pour Pizzagalettequiche, nous nous sommes infiltrés au grenier avec Caf, planqués dans un placard, je ne vous raconte pas l’odeur après 4 jours d’embuscade…

Mais le jeu en valait la chandelle, tel des papa rassis, nous avons pu prendre en flagrant délit l’ignoble secret de Pizz’… Il se dope… Et oui mesdames et messieurs, même le wargame français est touché par ce fléau.

Prit la main dans le sac, avec un regard coupable et implorant il nous suppliera de garder le silence… Mais rien ne nous empêchera de dévoiler la vérité au monde : il met de l’EPO dans son jus d’orange.

Pour Req’ ce fut plus compliqué. Depuis le temps, le bougre connaît les lieux, et il a du flair, il a senti un pet de Caf’ et nous à débusqués dans l’armoire.

Même la doudoune ne pu retenir le gaz…

Mais, c’était sans compter sur la caméra planqué installée par touff, passé ni vu ni connu mais incognito poser le matos:

Grâce à la technologie du slow motion, nous avons pu comprendre la manœuvre sournoise de Req pour gagner : la diversion

Mimant une catastrophe, tel un illusionniste, il détourne l’attention de son adversaire de la main gauche et trafique les placements de ses figurines de la main droite, comme vous pouvez le voir sur cette image.

Nous tenons la séquence complète sur bande, dans un coffre, à la disposition des arbitres…

Bon, pour les mogz, c’est plus simple, ils jouent un coup classique, qui à fait ses preuves.

Leur Coach, roi de la conversion improbable, de la blague au 451° Fahrenheit, cherche par tous les moyens à envoûter de sa voix unique, sous couvert de commentaire ou d’interview, l’équipe adverse : le WILDGRIPPER est de retour !

 

  Preuve que la technique est efficace, elle fût adoptée par les bisounours au dernier ETC, et le résultat fût réussi.

Remarquez, il faudra bien ça pour espérer l’emporter, car Darkhan vient de rendre les listes publiques, et on peut voir que les mecs ne sont pas venus la pour enfiler des glaçons ou sucer des perles… Que de violence les enfants, comment dire …C’est beau 😀

Et pour finir, quelques détails sur l’organisation, Caf la connasse à décidé que le D1 se passerait à huis clos, et pour celà nous avons notre garde privé, Dav’ en personne qui s’occupera de gérer les entrées .

Inutile d’espérer passer par les toits ou tenter une prise de flanc par la loge de la gardienne, notre Dav’ est un vétéran de Calais, comme vous pouvez le voir sur ces images, il ne recule jamais.

  

Mais, histoire de partager avec le plus de passionnés possibles les images et les grands moments de cet événement, en sus de nos habituelles pages Facebook et du blog ici présent, nous aurons Toorop avec sa chaîne Youtube pour vivre l’aventure des Paris United de l’intérieur.

Egalement, nous réglons les derniers détails  avec Heavy pour que FWS couvre l’événement dans les meilleures conditions.

Erf… c’est pas beau les coulisses…

Allez, il nous reste une grosse semaine pour finir les préparatifs, on vous dit donc à très vite 😉

 

Celti

Une réflexion sur « GDL is pre pairing »

  1. Moi c’est salope la connasse !

    Pfffff…mais quelle est conne celle-là !

Les commentaires sont fermés.