EQUIPE DE FRANCE 2018 

C’est à la fin du banquet qu’on paye les musiciens dit le proverbe.

Le D1 est terminé.

Il est temps de passer à la caisse.

 

LES ROLLING STONOURS

On les disait fatigués, blessés, prenables, usés comme des toilettes sèches au Bangladesh…

On leur promettait l’enfer de la Terre et du Ciel à grands renforts de coups de couteaux rouillés dans le dos sur les marches du Sénat, victimes des appétits carnassiers de leurs concurrents aux dents de T-Rex…

…et ben zobi !

Les Champions c’est eux.

Y sont devenus les polos Lacoste de la scène ETC. Des classiques. Des must have never has been. Des points cardinaux de la poutre. Avec eux, c’est propre, c’est carré, c’est mécanique, métallique, inéluctable.

Les meilleurs amis de l’amicale des proctologues conventionnés.

Et toujours avec le sourire.

Respects les Bisous.

Gros respects : Shas’o qui ne nous a pas assiégé au félin comme l’année dernière.

Super respects : Lex-A qui a réussi à sortir une peinture monocouche sans que cela soit ridicule.

Mega respects : EdlR qui joue après avoir travaillé la nuit.

Ultra respects : Wilme… passque c’est Wilme.

LES BB BRUNWAY

Ils devaient être les nouveaux Beatles,

ils sont les nouveaux Martin Circus.

Pourtant, sur le papier, ils avaient tout. Tout… sauf la Corneille à 3 yeux de Moselle.

Est-ce ici que l’on doit y trouver la fausse note, la mouche dans le lait, la petite perlouze lâchée dans l’escalier en résonnant façon trompettes de Jéricho dans un relent de vieux tacos qui fera fuir la donzelle promise d’une migraine subite ?

C’est sûr que son don de double-vue leur aurait peut-être permis de ne pas se projeter directement sur les Bisounours en oubliant entre temps qu’il y avait les PU qui les attendaient dans la ruelle avec des chaînes de vélos.

Mais bon, la corneille a préféré jouer les centaures à la kermesse de l’Abbé Cartouche, et nous ne referons pas l’histoire.

On en retiendra le parcours exceptionnel de mon frère de Ruche le mal nommé Undead-Tyty, lequel a collé tout le week-end des Q biens vivants tel un Rocco Siffredi de la grande époque.

LOS DEL SOUDOS

A l’image de ces deux chanteurs au physique improbable de chef de rayon clouterie chez Bricorama qui inondèrent le monde de leur Macarena venue de nulle part dans les années 90, les étonnants Deva RE-ssuscités, sur lesquels j’aurais pas misé plus que sur la survie d’un nugget dans un container de clandestins, ont bien bluffés leur monde.

Avec leurs mines de pères tranquilles et leur descente de bière ereborienne, ils ont déplacé leur nonchalance de tables en tables en laissant une traînée de sang frai derrière eux. Faut dire aussi qu’ils s’étaient alliés de barbares helvètes remontés comme des coucous –je vous le donne en mille Emile– suisses.

En plus ils étaient 3. Et même pas petits. J’vous jure…

Ils étaient la grosse cote, ils ont été la grosse perf’.

Cela augure-t-il d’un renouveau sudiste pour les années à venir ?

Affaire à suivre…

LES PETITS CHANTEURS A LA CROIX DE LDM

Un peu tendres niveau jeu, ils ont le mérite de rendre en sympathie ce que le format ETC leur prend côté points.

Ils ont tenté, ce n’est pas passé, mais on s’est bien poilé. Toujours un plaisir de les recevoir.

Avec en prime le plus beau coach du D1. Et rien que pour ça, on leur souhaite de belles années de poutre en perspectives.

A Sven : la prochaine fois que tu me demandes de l’eau, j’y fout du GHB et je te lâche au Bois de Boulogne avec des bas résilles.

PUBLIC ENNEMY-WA

Menée par les abominables Flavor Flavisou et Chuck Yume, l’équipe du 9.5 n’a pas manqué à sa réputation de sulfureux rebelles du 40K. Avec eux, y se passe toujours quelque chose. Reste à savoir quoi…

On aime ou on n’aime pas, mais ils ne laissent jamais indifférents. Moi j’aime. D’autant qu’ils avaient adoptés deux gédéleux pour l’occasion : Professor Req et Pizza.

Pizza s’est fait aplatir tout le week-end, mais Req à Req-tifié notre ex Gédéleux néo Vikings reloaded Yrian dans un duel faussement fratricide mais vraiment sympa qui fit plaisir à voir.

A noter que la chemise de Flavor Flavisou est heureusement toujours introuvable à ce jour.

P.U.S.A. for Africa

Alliage du meilleur de trois team, rien que ça, les PU s’étaient donnés les moyens de leurs ambitions cette année avec :

1/ Tournois à l’étranger pour le meta !

2/ Séances de déploiements à l’aveugle dans les catacombes pour les automatismes !!

3/ Duels de pairings contre les Alzheimer de l’Hôpital St Ambroise pour la maîtrise de soi !!!

Car des ambitions, ils en avaient.

Hélas…

Prendre les Bisous en première ronde ne leur a pas facilité la chose, c’est vrai. Mais ils ont su rebondir en défaisant les Mogway durant une ronde homérique. 

Sans doute les futurs héritiers du titre.

Encore deux ou trois fusions supplémentaires, et ils seront seuls en lice. Une façon originale d’y arriver…

PS : Martial, l’opération XB-28 est en cours d’élaboration. Secret total recommandé. Fin de transmission.

 

Prout !

 

Caf’

2 réflexions sur « »

Les commentaires sont fermés.