Le D1 est mort, vive le D1 !

Le D1 c’est bien  !

Voilà donc ce qui va représenter la France à l’ETC…

Au moins, si on ne gagne pas, on pourra toujours dire qu’on fait dans la diversité.

Mais bon,  au Gédéland on avait ainsi pour ce D1 2018 les meilleures équipes de France, les plus belles moustaches, les pires chemises jamais vues de mémoire de gamer,

les plus collector trio du circuit,

les plus condensés des appareilleurs,

les plus affairés des arbitres,

les plus investis des orgas,

le tout sous le regard de Palpatine aux trois couleurs.

Et comme d’hab’ malgré la croyance tenace entretenue par une poignée de talibans garants d’une prétendue éthique du beau jeu dont les affres conflictuelles qui inondent les pages des debriefing ne cessent de nous faire rire, en format ETC ya non seulement de belles armées, mais surtout, ya la meilleure ambiance qu’il soit possible de voir.

A cela 3 raisons :

Les joueurs connaissent les règles sur le bout des doigts.

Les joueurs restent conscients qu’on joue aux poupées pour adultes.

Ya de la bière à 1 euro.

On s’est donc bien marré une nouvelle fois avec des parties comme on en attend d’un D1 : viriles mais correctes. 

La bonne nouvelle, c’est qu’au niveau décors on n’a eut à sortir qu’à peine 1/3 de nos réserves.

Alors c’est vrai qu’on n’a pas sorti le grand jeu, mais on a misé sur la jouabilité maximale. Chaque travée composée de 2 waterloo, 2 Manhattan, et 4 normales, offrant différentes options stratégiques.

Req aka le mentalist de l’impossible, tentant de faire croire à Bromo qu’il joue des Rhino.

Bon, y’avait aussi du dégueulasse niveau peinture, hein, faut pas non plus me faire dire ce que…

Civil War !

Encore merci à tous les joueurs présents, à la Feq, à la Mairie d’Ivry, à nous-mêmes, et allez les Bisous : cette année c’est la gagne !!!

Pour conclure, 3 photos pour 3 visions.

Une vision de l’avenir ?…

Une vision du passé ?

Une vision d’horreur….

Car oui, Mesdames et Messieurs, Commandeur TV ayant eu la présence d’esprit de se concentrer sur l’épopée des PU, c’est FWS qui dans un énigmatique moment de flottement  d’Heavy décida d’interviewer cette personne qui  étonne toujours par sa verve mal placée et sa haiiiiiiiiiiiiiine des autres.

L’interview sans tabous, bientôt…

Prout !

Caf’

2 réflexions sur « Le D1 est mort, vive le D1 ! »

  1. Mais quelle connasse…

    Au fait, bravo, toujours aussi réussies tes photos. .. C’est net, c’est propre, les couleurs sont réalistes. .. Les motos custodes dorées sont couleur bleached bones mais a part ça.. ..

Les commentaires sont fermés.