RAMBO 32 !

Quand l’incertitude du monde rend l’avenir aussi sombre qu’un seigneur Sith sortant d’une mine de charbon un soir sans Lune dans une fabrique de peinture noire durant la nuit polaire sous abri !

Quand demain ne promet qu’apocalypse et règne zombie !

Quand espoir rime autant avec réalité que Morano avec intelligence !

Quand tout semble perdu…

demeure….

le…

SURVIVANT DE L’IMPOSSIBLE !!!

Alors que le monde entier s’arrachait ses conférences à prix d’or, faisant la Une des plus grands magazines de la presse internationale, c’est à Ivry sur Seine qu’il a pourtant choisit de faire sa rentrée médiatique.

Morceaux choisis :

« – Mr Yo, vous êtes considéré comme le plus grand expert mondial en survie de tous les temps, vous avez formé les plus prestigieuses unités militaires de la planète, on vu a vu coucher un éléphant par la pensée, gagner un bras de fer contre un cachalot enragé, survivre à la sex-tape des soeurs Tipiak, mettre au point la technique du Jet-Kuin-Amann Volant, vous viviez tel un nabab une retraite paisible sur une île paradisiaque entouré des femmes nues adeptes de la peinture sur fig et de la turlute devant match de foot avec support à bière sur le dessus du crâne… et pourtant, vous sortez aujourd’hui de l’ombre, pourquoi donc-est-ce-t-il ça ?

-Car l’heure est grave…

-Grave ?

-Grave.

-Grave…

-Le monde n’était pas prêt, mais je ne peux plus garder un tel secret pour moi, la vérité doit éclater telle une bourse d’ado devant YouPorn.

– Les récentes tensions autour du Proche-Orient, le nucléaire, la pollution, les virus tueurs, l’avènement des machines ?

– Pire, jeune inconscient…

-Les extra-terrestres hostiles ?

– Si ce n’était que ça…

-Mais…mais…vous me faites peur…

– Il faut bien comprendre que je prends d’énormes risques en révélant ce qui va suivre, mais que j’en mesure les conséquences pour le bien de l’Humanité.

-Le Soleil va exploser ???

-Non. Le monde doit faire face  à un nouvel ennemi tel qu’il n’en n’a jamais encore connu. Une menace ultime. L’Adversaire avec un grand 1 : le…( à cet instant, son visage se tend, sa lèvres inférieure tremble, ses mains se crispent sur son bras, une tâche s’élargit sur son entrejambe ) le…

…le…

…BOURDON !

-Hein ?!!

-OUIIIIIIIIIIIIIIIIII ! IL EST LA !!!! Je l’ai vu, regardez mon bras !!!

(nous découvrons avec horreur l’effroyable blessure de 3 mm laissée par la Bête)

-Mais comment ??? Vous, quoi…merde !

-Il m’a pris par surprise alors que je peignais tranquillement, PUTAIN!!!

Seule mon ouïe de homard armoricain m’a sauvée. J’ai entendu la Chevauchée des Walkyries résonner au loin, je me suis retourné, et là, volant vers moi à la vitesse de 3 mètres/heure dans un vrombissement de ventilateur en fin de vie, je me suis retrouvé seul face à lui.

-Rooooooh !!! (murmures dans l’assistance )

-Et vous savez, quand j’ai croisé son regard, j’ai tout de suite compris : c’était lui ou moi.

-Et alors ?

-Alors, j’ai esquivé sa première attaque, un crochet du droit de sa sixième patte arrière. J’ai répliqué par une manchette à la gorge mais il l’a paré de ses deux pattes avant en croix, puis il a enchainé par une prise de l’ours. Je me suis affalé dessus à la renverse en tentant une soumission mais il m’a soulevé de terre, et là…j’ai eu peur.

( ses yeux me font penser à ces regards brestois de marins abrutis par le mauvais rhum et la moule défraichie )

A ce moment, je lui ai saisi les testicules et j’ai serré, serré, serré… Il m’a lâché et s’est enfui en zigzaguant. C’est là que j’ai empoigné mon cutter pour l’empaler en plein vol comme à Budapest en 1994 avec le Mig-25 qui avait franchi les défenses de l’OTAN…mais dans la confusion j’ai oublié mon autre bras sur la trajectoire et… Tchak ! La blessure.

-HAAAAANNNNNnnnnnnnn ! (soupirs dans l’assistance )

-Mais juste avant qu’il ne m’adresse un dernier doigt d’honneur j’ai, grâce à ma maitrise des langages insectes acquises lors de mon enfance d’enfant sauvage dans les jungles pimpolaises de Brocéliande, très distinctement entendu le félon dire : « Je reviendrais ! Et avec mes potes !….salope » ou « ça te botte… » j’avoue que la fin était moins audible. Vous comprenez ce que cela veut dire ?

-Qu’il faut peindre fenêtre fermée ?…

-Mais non face de cul de mammouth enrobée de chocolat au lait, ça veut dire qu’ils arrivent !!! Et que si Moi j’ai tout juste réussi à en réchapper, vous, pauvres êtres sans défense, êtes condamnés !

-Alors monde entier, profitez bien du temps qu’il vous reste, car Bourdons are coming ! »

Prout !

Caf’

 

 

 

4 réflexions sur « RAMBO 32 ! »

  1. Pfffff…. C’est malin ça.. .. j’ai failli l’avoir en plein vol en plus…

  2. Comme quoi, ta némésis peut s’appeler Drone, Drohne etc. Hin hin hin

Les commentaires sont fermés.