Tous les articles par Cafard

8 avril 2009 – la vérité est ici !!!

DAVID VINCENT N’EST PLUS LE SEUL…

Et bien voilà, la malédiction du GDL a encore frappé les APN, si bien qu’il n’y aura pas de photos pour illustrer la séance d’hier (mais est-ce vraiment une coïncidence ?…).

Et pourtant, il s’en est passé…

Nous ferons donc appel à votre sens de l’imagination afin de visualiser au mieux le film des évènements d’hier, mercredi, pendant que Barcelone, sautillant d’insouciance, taillait le Bayern en tapas.

Petite séance anodine de prime abord, celle-ci sombra rapidement dans une terreur sans nom lorsque toutes les bonnes intentions initiales s’envolèrent face à une flemme commune venue d’un autre monde, ou plutôt…. face à un homme venu d’un autre monde…..

Et je vous le dis, chers lecteurs, c’était flippant comme un Cd d’ABBA !!!

Croyez vous sincèrement qu’un humain normalement constitué de deux mains, deux yeux, une tête et 78% d’eau sans les matière fécales peut, en deux jours, peindre 23 blindés dont un Baneblade ?

A ceux qui en doutaient, la preuve est faite : Greg n’est pas humain.

D’ailleurs, son nom ne signifie-t-il pas Gerg à l’envers ? Que vous faut-il de plus ?

De quelle planète lointaine est-il issu ? Qui est-il ? Un évadé ? Un roi en exil ? Une arme biologique hors contrôle ? Un putain de sale E.T. qui se nourri de figurinistes innocents ???

Les disparitions soudaine de Cédric et Drone vers 20 heures nous dissuadèrent d’investiguer plus en avant. La Bête savait s’y prendre.

(à ce propos, les placards de Cédric et Drone étant désormais libres, qui n’en veut du placard ?)

Karim, Denis et moi-même décidâmes d’une seule voix de n’écouter alors que notre courage, si bien que nous nous assîmes sans piper mot lorsque Gerg siffla pour nous réunir autour de la table où un jeu de Wings of War nous attendait.

Gerg, l’oeil brillant d’une lueur luisante, fit les équipes : Karim et Cafard contre Denis et lui.

YEEEES !!!!

Malgré la peur nous tenaillant le ventre comme lors de ces missions fantômes de recherche et destruction en territoire ennemi dans la jungle vietnamienne d’Irak, entre Da-Nhang et Mogadiscio, le jeu fut plaisant. Enfin, autant que peut l’être un manège fatal.

Délaissant notre propension naturelle à la victoire au profit de nos impératifs de survie, notre alliance anglo-italienne laissa la victoire au duo germano-germain adverse.

Le jeu était fini, le rideau pouvait tomber.

Nous nous séparâmes ainsi devant le GDL, Karim et moi partant d’un coté du trottoir, Gerg et Denis de l’autre.

Je n’oublierais jamais l’expression d’effroi de Denis lorsque Gerg proposa de le raccompagner, apposant sa grosse paluche sur son épaule comme tombe un couperet.

Je n’oublierais jamais ses petits yeux implorants qui criaient silencieusement : »Non, non, ne me laissez pas !…. ne me laissez pas !…. ».

Tout comme je n’oublierai jamais comment nous tombâmes, Karim et moi, dans les bras l’un de l’autre !

Et c’est ainsi que, bras dessus bras dessous, nous les vîmes partir jusqu’à disparaître dans la nuit noire, et évidement obscure.

Mais maintenant, vous aussi savez l’horrible vérité !

Et vous ne pourrez pas dire qu’on vous aura pas prévenu.

PS : le placard de Denis étant désormais libre : qui n’en veut du placard ?

Fist-Paint … Heu ! … Fast-Painting !

Un mercredi productif !

Pendant que certains ne trouvent rien de plus utile pour la gloire du GDL et de la fig que d’aller jouer les frenchman in New-York les poches dégoulinantes d’euros surévalués, d’autres travaillent…eux !

C’est donc une Task-Commando-Force composée d’un génie, de deux associés, et d’une cloche qui, montre en main (en fait au poignet, mais bon…), a réalisé en moins de deux heures et demie une petite table extratero-chaotique du plus bel effet.

chaos1

La table à ses débuts, sous-couchée noire avec début de brossage léger en ocre jaune.

chaos6

Brossage terminé et début de mise en couleur de la lave en fuuuuusion.

Base rouge, éclaircie en orange, et highlight en jaune. Du super conventionnel quoi. Mais comme l’a dit notre penseur du soir : « Le mieux est l’ennemi du bien ».

chaos3

chaos4

Et voilà, c’est fini!

Bon OK, j’aurais dû lire la notice de mon APN car comme vous l’avez constaté, mes photos donnent l’impression d’avoir été prises sous une lampe infra-rouge.

Mais après tout, sur les mondes chaotiques, de surcroît en fuuuuusion, la lumière est étrange et la réalité altérée donc….Hop ! ca passe !

chaos5

Un surfeur de l’impossible ou un futur Nuggets, au choix.

(à noter la virtuosité photographique consistant à flouter le premier-plan et non l’arrière-plan, mais sur les mondes chaotiques la réalité..bla-bla-bla).

chaos7

Et voilà l’équipe de choc au complet, quasiment en stase orgasmique devant son oeuvre.

A vous de mettre un nom sur le génie, les deux associés, et la cloche (jeu sans obligation d’achat).

15 mars 2009

Quelques photos …

Dans la mesure où l’APN de Greg a piteusement rendu l’âme faute de batterie, nous n’aurons pas les photos des batailles livrées ce dimanche au GDL.

En remplacement, voici deux, trois photos exhumées des cartons histoire de faire genre style…

one

Houuuu, pas beau l’escroc qui fait semblant pour la photo….

two

Caramba ! ca va être chaud pour les Ultras.

three

Oh, la belle prise de vue !!!

four

Tout ça pour une pyramide même égyptienne…

Rapport de bataille : Tyranides (Cafard) vs. SM (PKP)

M’en va vous conter l’histoire de la première permission de sortie de l’aspirant Capitaine Marine par alliance de sa soeur au troisième degré avec un garde Catachan unijambiste de l’oeil droit et de la main gauche, j’ai nommé PKP de la Matthieudière d’Espé-Hysse di Counasse.

Brillants comme des miroirs de bordel dans leurs armures flambants neuves aux reflets caca d’oie, les 700 premiers points du sieur PKP de la Matthieudière d’Espé-Hysse di Counasse, que nous surnommerons « PKPDLMEHDC » pour des raisons évidentes de commodité linguistique, avaient fait le mur et bravé l’interdiction de sortie pour les mineurs après 18 heures PM pour aller faire un tour en boite du coté du : « YMCA Crazy Gode Fucking Ass Marines Fist and Foot » dont la réputation n’était plus a faire chez les… les… les grosses fiottes refoulées de l’Imperium !!!!!!

Hé ouais, je dénonce, MOI !!! Je pense tout bas ce que les autres disent tout fort ! Rien à foutre, j’suis un rebelle !Un fou !Digne descendant de Florent Bruel et Abel Chemoul, je hurle la vérité dans l’ouragan trompeur des pensées assassines de nos consciences formatées.. et…et…et…. mes cachets vite ! Viiiite !
GLUP !

Je disais donc que nos fiers aventuriers à l’armure énergétique musardaient dans la verte campagne de Gédélus Prime* (Copyright Cinalius) pour la première fois de leur vie, quand tout à coup…. et ben, rien du tout.

En fait si. Au détour d’un buisson au feuillage dépouillé, « PKPDLMEHDC »lui-même senti son pieds s’enfoncer dans une épaisse substance molle.

Empoignant en une fraction de seconde son auspex tridimensionnel à chromato-fission intégrée, il scanna un échantillon de l’étrange substance. Le résultat fut sans appel et lui arracha un juron :  » Sacré bordel de putain de sa race !!! Une merde de Carnifex !!!! »

« PKPDLMEHDC » se remémora immédiatement les mots de son vieux maître d’armes, que nous appelerons « UYGTYDRTUYGUIUHJIOJIJHGG » pour des raisons évidentes de simplicité linguistique.

Il était à nouveau quelques années en arrière, simple disciple dans la vallée des 5 colonnes de Jade, écoutant les paroles lourdes de sens de son Sensei aveugle : « Merde de Carnifex, Carnifex dans le coin! »
Y’a pas à dire, c’est pas pour rien qu’y sont Sensei les Sensei…

Dans la merde au sens propre comme au figuré, »PKPDLMEHDC » ordonna à son détachement de se planquer au plus vite. Le sol tremblait, quelque chose approchait.

Surgissant des bois, quelques tyranides en maraude accompagnés d’un Carnifex et d’un Prince volant avancaient sans le savoir en direction des Marines de »PKPDLMEHDC ».

Habilement camouflés à l’aide de branches dans le nez et de fougères entre les dents, adoptant la pose des arbres et le mouvement du vent, c’est rien de le dire qu’un pet foireux sur une toile cirée aurait fait plus de bruit.

Le silence ne dura pas. Héritiers du cirque de Pékin, les 7 Marines en pyramide humaine qui avaient décidé de se camoufler en chêne centenaire printanier à arborescence complexe, se rétamèrent la tronche comme des vieux flans après que l’un d’eux eu la « présence d’esprit » de vouloir décrocher son téléphone.

Ni une ni deux, et même pas trois, les Tyranides de « Cafard le Miséricordieux » (se renseigner sur l’historique de ce surnom) se ruérent à l’assaut.

De leurs petites papattes, Gaunts, Zozo, etc.. etc… les Tyty envahirent bientôt toutes la zone.

Démasqués, les Marines n’avaient plus qu’un choix : mourir ou périr. Que choisirent ils ? La troisième solution : décéder !

Oubliant qu’une unité qui bouge ne peut utiliser d’arme lourde, « PKPDLMEHDC » s’entendit dire que son lance missile lui serait aussi utile qu’un dictionnaire à un Ork. Et non, on ne peut pas tirer sur une autre cible. Et non, les lignes de vues ne traversent pas les rochers. Et non, le missile antichar n’utilise pas le grand gabarit d’explosion ni celui d’apocalypse. Et….
Bref, après 23 minutes de débat, « PKPDLMEHDC » décida de tirer…au bolter.

Une tasse de chocolat chaud frôla alors la tête du vrai Matthieu, lequel, tel un W Bush au meilleur de sa forme, ne dût sa survie qu’a un étonnant réflexe vital de survie.

De retour au jeu (garder son calme…garder son calme…), les Marines sortirent peu à peu de leurs couverts pour délivrer un déluge de 1 et de 2 qui confirmèrent qu’ils sont bien les meilleurs tireurs de 40K .

Encerclés, les Marines subirent les tirs tyranides qui clairesemèrent leurs rangs. Même les gaunt eurent leur part.

Les Terminators, un Dread et »PKPDLMEHDC » qui avaient pris possession d’un flanc pour arroser un Zoantrophe ne se méfièrent pas assez de 6 stealers qui sortirent d’un amas de rocher pour les charger.
Le combat dura 3 tours et se solda par la fuite des stealers qui avaient emportés deux PV à « PKPDLMEHDC » et 3 ou 4 Totors.

Amusés par les Gaunt, les deux escouades tactiques du flanc opposé subirent l’assaut du Prince volant. Un carnage !

Un flanc et le centre nettoyé, les Marines survivants décidèrent d’emporter avec eux un maximum de Xénos.

« PKPDLMEHDC » et son PV restant ainsi que le Dread intact et les deux totors se lancèrent à la poursuite des 2 stealers qui avaient trouvé refuge dans le couvert abritant un Zozo et le carnifex de tir.

Un rapide corps à corps suffit à « PKPDLMEHDC » pour en finir avec le Zozo et les deux stealers, lesquels en finir au passage avec les Totors.

A cet instant, le dread commit l’erreur fatale d’essayer de faire la peau au carnifex en engageant le corps à corps.

Malgré trois points de vie retirés, la réplique du carnifex fit voler en éclat les armes du Dread.
Toutefois et gràce au sacrifice de « PKPDLMEHDC », le carnifex perdit son dernier PV dans un râle horrible.

C’est alors que le prince volant s’invita dans le corps à corps, et après avoir trucidé « PKPDLMEHDC » qui mourut dans un petit cri de marmotte, il termina le Dread.

Ne restait plus qu’un Zozo, deux essaims de gaunt et le Prince.

Belle petite bataille pour la première de Matthieu au GDL qui, encore mal rôdé aux règles et aux distances, dû composer avec des dés pas franchement favorables.

Cela dit, la lueur de haine qui brillait dans ses yeux à la fin de la partie en dit long sur son désir de prendre sa revanche, et quelque chose me dit que la victoire d’aujourd’hui ne sera pas forcément celle de demain.

Méfiance donc, car un nouveau Commandant de Marines est né, et il s’appelle « PKPDLMEHDC » du chapitre des….

Ah oui, son chapitre restant encore à baptiser, cette défaite ne pourra donc pas être imputés à ses troupes qui restent donc invaincus. Et ca tombe mal, on a que 19 chaises !!!!!

Voilà donc, nobles gens, ce qu’il se passa au GDL ce dimanche.