11 avril 2009 – Anaconda !

Avis à la population !

Amis Gédéleux, ennemis Gédéloix, visiteurs Gédélux ou tournoyeurs Gédélaux, ce message vous est destiné.

Si d’aventure, lors de votre prochaine visite au GDL, vous butez, sentez sous votre pieds, ou devinez une masse longue et pas forcément molle se déplacer entre les tables avec une lenteur mesurée, nul besoin d’avoir peur ou de recourir aux services d' »Anaconda Dundee », le frère de « Crocodile Dundee ».

Un monstrueux serpent carnivore rôde au GDL ? Que non.
Un ver géant a creusé un tunnel jusqu’au GDL depuis Tchernobyl ? Que non.
Un Body-Snatcher a élu domicile sous la vitrine de Racleg ? Re-que non.
Mais alors ?….

C’est tout simplement, ce que l’on nomme en termes techniques d’ingeenerie métabolique du troisième degré : la biroute de Greg !

En effet, ce samedi, nous avons tous été témoin d’une mutation stupéfiante lors de cette journée de guerre dans le 41ème millénaire.

Cinq tables de jeux, une dizaine de joueurs à 1000 points, la musique démoniaque de Cédric en fond sonore, des Nécrons, des Orks, des Tyranides, des Space Wolves, des Humains impériaux, des Eldars, des Space Tapettes et des Dark Angels prêts à se foutre sur la gueule, voilà pour le décor.

Et ensuite, me direz-vous ?

Ensuite, voilà ce qui arriva…

Après une victoire facile contre les Impériaux de Mickaël, les Eldars de Greg triomphèrent des Marines surburnés de Paolo ( futur représentant francais au tournois international de Lenton), puis par deux fois, des Space Wolves over-burnés de Memed (lui aussi représentant francais au tournoi de Lenton).

C’est ainsi que, devant nos yeux effarés, nous vîmes au fur et à mesure des parties gagnées, la biroute de Greg prendre graduellement des proportions Siffredesque, puis de cheval, puis d’éléphant, puis enfin de Brontosaure, provoquant l’évanouissement de Karine.

Déplacant désormais son service trois-pièces avec une brouette pour ses balloches et un trépieds à roulettes pour son goumi kilométrique, vous comprendrez aisément que l’irrigation cérébrale de Greg lui fera ponctuellement défaut au moindre coup de vent.

En conséquence de quoi, l’oubli de son matériel de levage n’étant pas à exclure lors de son prochain passage au GDL, pensez à bien lever les pieds et à préserver un espace suffisant entre les tables, voire à ouvrir en grand une fenêtre.

Fort de cette deuxième expérience paranormale en moins d’une semaine, je ne soupçonne plus, j’accuse définitivement tous les Greg du GDL (prononcez « Gerg » en langage alien) de n’être rien d’autre que des créatures de l’outer-space…et même plus loin encore.

Gédéleux, vous voici prévenus

8 avril 2009 – la vérité est ici !!!

DAVID VINCENT N’EST PLUS LE SEUL…

Et bien voilà, la malédiction du GDL a encore frappé les APN, si bien qu’il n’y aura pas de photos pour illustrer la séance d’hier (mais est-ce vraiment une coïncidence ?…).

Et pourtant, il s’en est passé…

Nous ferons donc appel à votre sens de l’imagination afin de visualiser au mieux le film des évènements d’hier, mercredi, pendant que Barcelone, sautillant d’insouciance, taillait le Bayern en tapas.

Petite séance anodine de prime abord, celle-ci sombra rapidement dans une terreur sans nom lorsque toutes les bonnes intentions initiales s’envolèrent face à une flemme commune venue d’un autre monde, ou plutôt…. face à un homme venu d’un autre monde…..

Et je vous le dis, chers lecteurs, c’était flippant comme un Cd d’ABBA !!!

Croyez vous sincèrement qu’un humain normalement constitué de deux mains, deux yeux, une tête et 78% d’eau sans les matière fécales peut, en deux jours, peindre 23 blindés dont un Baneblade ?

A ceux qui en doutaient, la preuve est faite : Greg n’est pas humain.

D’ailleurs, son nom ne signifie-t-il pas Gerg à l’envers ? Que vous faut-il de plus ?

De quelle planète lointaine est-il issu ? Qui est-il ? Un évadé ? Un roi en exil ? Une arme biologique hors contrôle ? Un putain de sale E.T. qui se nourri de figurinistes innocents ???

Les disparitions soudaine de Cédric et Drone vers 20 heures nous dissuadèrent d’investiguer plus en avant. La Bête savait s’y prendre.

(à ce propos, les placards de Cédric et Drone étant désormais libres, qui n’en veut du placard ?)

Karim, Denis et moi-même décidâmes d’une seule voix de n’écouter alors que notre courage, si bien que nous nous assîmes sans piper mot lorsque Gerg siffla pour nous réunir autour de la table où un jeu de Wings of War nous attendait.

Gerg, l’oeil brillant d’une lueur luisante, fit les équipes : Karim et Cafard contre Denis et lui.

YEEEES !!!!

Malgré la peur nous tenaillant le ventre comme lors de ces missions fantômes de recherche et destruction en territoire ennemi dans la jungle vietnamienne d’Irak, entre Da-Nhang et Mogadiscio, le jeu fut plaisant. Enfin, autant que peut l’être un manège fatal.

Délaissant notre propension naturelle à la victoire au profit de nos impératifs de survie, notre alliance anglo-italienne laissa la victoire au duo germano-germain adverse.

Le jeu était fini, le rideau pouvait tomber.

Nous nous séparâmes ainsi devant le GDL, Karim et moi partant d’un coté du trottoir, Gerg et Denis de l’autre.

Je n’oublierais jamais l’expression d’effroi de Denis lorsque Gerg proposa de le raccompagner, apposant sa grosse paluche sur son épaule comme tombe un couperet.

Je n’oublierais jamais ses petits yeux implorants qui criaient silencieusement : »Non, non, ne me laissez pas !…. ne me laissez pas !…. ».

Tout comme je n’oublierai jamais comment nous tombâmes, Karim et moi, dans les bras l’un de l’autre !

Et c’est ainsi que, bras dessus bras dessous, nous les vîmes partir jusqu’à disparaître dans la nuit noire, et évidement obscure.

Mais maintenant, vous aussi savez l’horrible vérité !

Et vous ne pourrez pas dire qu’on vous aura pas prévenu.

PS : le placard de Denis étant désormais libre : qui n’en veut du placard ?

Fist-Paint … Heu ! … Fast-Painting !

Un mercredi productif !

Pendant que certains ne trouvent rien de plus utile pour la gloire du GDL et de la fig que d’aller jouer les frenchman in New-York les poches dégoulinantes d’euros surévalués, d’autres travaillent…eux !

C’est donc une Task-Commando-Force composée d’un génie, de deux associés, et d’une cloche qui, montre en main (en fait au poignet, mais bon…), a réalisé en moins de deux heures et demie une petite table extratero-chaotique du plus bel effet.

chaos1

La table à ses débuts, sous-couchée noire avec début de brossage léger en ocre jaune.

chaos6

Brossage terminé et début de mise en couleur de la lave en fuuuuusion.

Base rouge, éclaircie en orange, et highlight en jaune. Du super conventionnel quoi. Mais comme l’a dit notre penseur du soir : « Le mieux est l’ennemi du bien ».

chaos3

chaos4

Et voilà, c’est fini!

Bon OK, j’aurais dû lire la notice de mon APN car comme vous l’avez constaté, mes photos donnent l’impression d’avoir été prises sous une lampe infra-rouge.

Mais après tout, sur les mondes chaotiques, de surcroît en fuuuuusion, la lumière est étrange et la réalité altérée donc….Hop ! ca passe !

chaos5

Un surfeur de l’impossible ou un futur Nuggets, au choix.

(à noter la virtuosité photographique consistant à flouter le premier-plan et non l’arrière-plan, mais sur les mondes chaotiques la réalité..bla-bla-bla).

chaos7

Et voilà l’équipe de choc au complet, quasiment en stase orgasmique devant son oeuvre.

A vous de mettre un nom sur le génie, les deux associés, et la cloche (jeu sans obligation d’achat).

15 mars 2009

Quelques photos …

Dans la mesure où l’APN de Greg a piteusement rendu l’âme faute de batterie, nous n’aurons pas les photos des batailles livrées ce dimanche au GDL.

En remplacement, voici deux, trois photos exhumées des cartons histoire de faire genre style…

one

Houuuu, pas beau l’escroc qui fait semblant pour la photo….

two

Caramba ! ca va être chaud pour les Ultras.

three

Oh, la belle prise de vue !!!

four

Tout ça pour une pyramide même égyptienne…